Breaking News :

samedi 26 septembre 2020

L’Aéroport Dakar Blaise Diagne décroche la certification ACA niveau 2 ayant réduit de 25% ses émissions de carbone

Un an seulement après avoir intégré le niveau 1, l’aéroport Dakar Blaise Diagne, géré par LAS (Limak-Aibd-Summa), a obtenu le niveau 2 du programme de certification Airport Carbon Accreditation (ACA).

Décernée le jeudi 10 septembre 2020 par l’organisation Airport Council International (ACI), cette certification internationale, valable jusqu’au 11 mars 2022, témoigne des efforts concrets de l’aéroport sénégalais pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, en accord avec la stratégie environnementale globale contenue dans son plan de Gestion de l’empreinte carbone.

La plateforme, opérationnelle depuis décembre 2017, a réussi à réduire ses émissions de carbone à hauteur de 25% en valeur absolue, satisfaisant ainsi à l’objectif fixé par ACI, précisément WSP, administrateur du programme ACA.

Des actions concrètes

Le niveau 2 vient en effet valider les actions menées par l’aéroport Dakar Blaise Diagne pour sa gestion performante de ses émissions de carbone. Il s’agit principalement : du remplacement de l'éclairage système incandescent par le système LED ; de la rationalisation de la consommation de carburant des véhicules, des machines et équipement à consommation d’énergie ; de l’installation de compteurs divisionnaires pour une analyse plus précise de l'énergie consommée par nos clients ; de la réduction intermittente de la consommation énergétique de notre climatisation centrale ; de la réduction intermittente de l'éclairage des périmètres en zone côté piste hors service ; et de l’installation de détecteurs de présence physique dans les toilettes pour réduire la consommation d'énergie.

« Ces séries d’actions ont nettement contribué à la baisse de la consommation énergétique. Ce qui nous a prévalu le résultat positif obtenu avec la Certification ACA niveau 2 traduisant ces efforts consentis en termes de consommation d’énergie » commente le gestionnaire aéroportuaire, qui dit déjà se préparer pour la phase suivante avec «  la prochaine (ACA niveau 3) qui consistera à rendre neutre notre aéroport, en termes d'émissions de gaz à effet de serre .»

La future centrale photovoltaïque ou encore la mise en circulation des taxis hybrides, qui rouleront au gaz et à l’essence participeront également à ces initiatives qui contribuent à la maîtrise de l’impact environnemental.

Treize autres aéroports accrédités carbone en Afrique

 

À l'échelle mondiale, 314 aéroports dans 71 pays possèdent une accréditation dans le cadre du programme ACA. Ceux-ci représentent 44,8% du trafic de passagers aériens, soit 3,9 milliards de voyageurs par an. Sur le strapontin continental, on compte treize autres aéroports se positionnent comme des modèles sur le continent en matière de maîtrise de l’impact environnemental.

 

Ils se répartissent comme suit :

  Niveau 1 ( Cartographie) :

  • Afrique du Sud : Aéroport George, Aéroport international Bram Fischer de Bloemfontein
  • Nigeria : Aéroport international de Lagos.
  • Maroc : Aéroport international Mohammed V de Casablanca, Aéroport international Marrakech Menara

Niveau 2 (Réduction ) :

  • Gabon : Aéroport international de Libreville
  • Afrique du Sud : Aéroport international O R Tambo de Johannesburg, Aéroport international de Cape Town, Aéroport international de King Shaka de Durban, Aéroport international de Port Elizabeth
  • Maurice :  Aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam
  • Sénégal : Aéroport international Dakar Blaise Diagne

Niveau 3 (Optimisation ) :

  • Tunisie : Aéroport international Enfidha Hammamet·

Niveau 3+ ( Neutralité  ):·

  • Côte d’Ivoire : Aéroport international Félix Houphouët Boigny d’Abidjan




Partager
Mot clé :
Précédent

Le Nigeria opte pour la concession de se

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.