L’ASECNA et son personnel en conclave au Cameroun pour la signature du contrat d’entreprise 2022-2024

Créée à Saint Louis du Sénégal le 12 décembre 1959, l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) constitue, après plus d'un demi-siècle, un modèle achevé de gestion coopérative des espaces aériens en Afrique. Forte de ses 18 membres, elle a adossé son fonctionnement sur le triptyque social : négociation, concertation, et règlement interne des conflits.

La capitale économique du Cameroun, Douala, abrite depuis ce mardi 14 décembre 2021 la réunion de l'Organe Communautaire de Concertation et de Négociation (OCCN) de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

La cérémonie  d’ouverture, tenue à l’hôtel la Falaise de Bonanjo, a été présidée par le ministre camerounais des Transports Jean Ernest Masséna NGALLÈ BIBÉHÈ, en présence du gouverneur de la province du littoral, Samuel Ivaha Diboua ; la directrice de l'Autorité de l'aviation civile (CCAA), ASSOUMOU Paule épse KOKI ; le directeur de l'ASECNA, Mr Mohamed Moussa ;  le Représentant de l’ASECNA Cameroun,  BOULOU Domnole Eloi lya, et le Président du Bureau du Collectif des Représentants des Travailleurs ( BCRT) de l'ASECNA, Mr Lamizana Ahmed.

Jusqu’au 27 décembre, la centaine de participants venus de 17 pays membres de l'Agence vont procéder à la négociation et à la signature du contrat d'entreprise 2022/2024 entre l'ASECNA et son personnel. La rencontre survient un mois après celle tenue à Ndjamena (27 septembre au 02 octobre 2021).

 « Les performances et les contre-performances de toute Organisation sont tributaires de la qualité du climat social et par conséquent du dialogue social établi en son sein. Un dialogue social de qualité sert de levier au progrès économique et participe également à dynamiser l’Organisation », a rappelé le ministre NGALLÈ BIBÉHÈ. « La négociation du Contrat d’entreprise 2022-2024 étant l’un des points essentiels de cette rencontre, je voudrais attirer votre attention sur le fait que ce Contrat d’entreprise fait partie des grands chantiers confiés au directeur général ».

Les assises de Douala, premières du genre pour la Représentation de l’ASECNA Cameroun, se déroulent dans un contexte particulier où la crise sanitaire a eu « un impact grave sur les finances de notre Agence du fait de la baisse drastique des revenus aéronautiques », a fait savoir Mohammed Moussa, directeur général de l’ASECNA. « elle également eu des conséquences significatives sur le défi relatif à la modernisation qui aurait permis à l’Agence d’optimiser ses services et de devenir le leader africain en matière d’assistance à la sécurité de la navigation aérienne par satellite ».

Tout en saluant les efforts consentis jusqu’ici par l’ensemble de personnel afin de limiter les effets de cette crise, il  a appelé à un maintien de la vigilance. « Notre optimisme ne doit en aucun cas masquer la réalité en face, car selon l’IATA, le trafic aérien n’attendra pas son niveau de 2019 avant le début de l’année 2024.»

Pour le patron de l’ASECNA, cette crise ne devrait cependant pas faire occulter les performances réalisées ces dernières années par l’ASECNA. On peut citer entre autres :

- Le renouvellement avec succès  par le bureau VERITAS du Certificat ISO 9002 version 2015 de l’ensemble des services de l’Agence.
- L’approbation sans réserve des Etats financiers 2020 de l’Agence par le Conseil d’administration.
- Le financement par l’Union Européenne via l’AFD du programme de mise en œuvre du SBAS (Satellite Based Augmentation System) pour l’Afrique et l’Océan Indien à travers lequel l’ASECNA se positionne au cœur de l’infrastructure mondiale du SBAS. L'objectif de cette technologie : améliorer significativement la sécurité et l'efficacité des vols dans la région Afrique et océan Indien.
- Le projet du «  ciel unique pour l’Afrique » s’inscrivant en droite ligne de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine portant sur la mise en œuvre du Marché Unique du Transport Aérien Africain (MUTAA).
- La décision du Conseil des ministres de l'ASECNA d'adopter, d'une part la révision de l'annexe  VII  de la Convention relative à l'ASECNA portant Statut Unique du personnel et code de rémunération du personnel avec effet le 1er janvier 2023, si la situation financière le permet.

Pour rappel, l’ASECNA dont le siège est à Dakar au Sénégal, assure la fourniture des services aériens dans un espace couvrant une superficie de 16 100 000 km2 (1,5 fois l'Europe) réparti en 6 régions d'information en vol (F.I.R) définies par l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI).

Maissa Fall

Autres articles

Back to top button