La Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) décroche sa certification ISO 9001/2015

La Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) obtient sa certification ISO 9001-2015, pour les services fournis à son siège (Yaoundé) et à l’aéroport domestique de Bafoussam- Bamougoum, dans l’ouest du pays. Néanmoins, la certification sera délivrée après correction des non-conformités relevées sur les deux sites, au terme de l'audit effectué du 30 novembre au 4 décembre 2020.

Les services fournis par la CCAA dans les domaines de la supervision de la sécurité de l’aviation civile pour le périmètre du siège,  et de la fourniture des services de la navigation aérienne pour l’aéroport de Bafoussam-Bamengoum, sont conformes aux normes ISO 9001-2015.

En effet, après un audit effectué du 30 novembre au 4 décembre dernier, au siège de la CCAA ( Direction de la sécurité aérienne-DSA)  et à l’aéroport de Bafoussam, les inspecteurs ont recommandé la délivrance d’un certificat ISO 9001-2015 pour chacun de ces sites.

Ces experts venus de Côte d’Ivoire et du Cameroun, ont évalués les procédures, les bonnes pratiques et les compétences des employés de la CCAA sur les deux lieux.  Au siège de la CCAA, il ressort que le régulateur de l’aviation civile camerounaise est apte à fournir des services en matière d’audits inspections, accompagnement et résolutions des problèmes de sécurité aérienne conformément aux attentes de l’OACI. De même, l’audit de la plateforme aéroportuaire montre que le système de management de la qualité dudit service est mis en place, conformément aux attentes de l’OACI. Et que celui-ci est reconnu apte à fournir des services d’informations météorologiques, des services aéronautiques, de sauvetage et de lutte contre incendie (SLI) conformément aux attentes des usagers de l’air.

Néanmoins, trois non-conformités mineures et trois pistes d’amélioration ont été relevées pour le système de l’aéroport de Bafoussam, et quatre non-conformités et trois pistes d’amélioration pour le système de supervision de la sécurité. « La remise du certificat sera consécutive à l’envoi du plan d’actions correctrices relatif aux non-conformités et pistes d’amélioration relevées lors de l’audit », précise la CCAA.

« Il s’agit maintenant pour la CCAA de maintenir cette certification lors des audits de suivi qui auront lieu chaque année, et de pérenniser ses bonnes pratiques en étendant les champs de certification aux autres activités de l’entreprise », ajoute l’institution.

Le Prince Fogue


Autres articles

Back to top button