Justice : un tribunal de Paris condamne Philippe Bohn, l’ex-DG d’Aigle Azur et Air Sénégal

[ Vu d'Afrique] Aigle Azur a déposé son bilan en septembre 2019. Mais une affaire qui opposait les actionnaires était toujours pendante devant la justice. Le verdict a finalement été rendu cette semaine.

La 5e chambre du Tribunal Judiciaire de Paris ayant force exécutoire a reconnu les « agissements graves » de Gerard Houa, sa société luxembourgeoise Lu Azur et Philippe Bohn, lorsqu'ils ont instigué un putsch et pris de force la présidence de la compagnie française  le 26 août 2019. Ils sont condamnés à indemniser le préjudice moral causé à Frantz Yvelin, alors président de la compagnie, leur action ayant porté atteinte à son image et à sa réputation.

Les faits remontent Il y a bientôt deux ans lorsque l'actionnaire minoritaire (20%) envoyait un communiqué adressé aux salariés annonçant la prise de la présidence de la compagnie. « Gérard Houa aurait ainsi réussi à rassembler 15 M€ et une nouvelle équipe de management, pour mettre en oeuvre le sauvetage de la compagnie », expliquait le document. Une sortie aussitôt démentie les actionnaires majoritaires. Financièrement asphyxiée, la compagnie avait finalement déposé le bilan le 2 septembre 2019 sur fond de tensions. La cessation de ses activités avait été prononcée le 27 septembre.

Depuis lors, Philippe Bohn, qui avait été directeur d’Air Sénégal entre aout 2017 et avril 2019, s’est lancé dans une nouvelle aventure. En janvier 2021, en tandem avec Jérôme Maillet ( ex-DGA d’Air Senegal), il a  lancé "The Airline Club", une plateforme en ligne qui met en relation acheteurs et vendeurs d'avions (et d'autres produits et services aéronautique).


Autres articles

Back to top button