Boeing réduit son carnet de commandes 777X de plus d’un tiers après un nouveau report de livraison jusqu’en 2023

[ Vu d’Afrique] Boeing a réduit son carnet de commandes du 777X de plus d’un tiers après que le géant de l’aérospatiale a annoncé de nouveaux retards pour sa mise en exploitation. Dans un rapport soumis à la U.S. Securities and Exchange Commission (le gendarme financier américain), le fabricant basé à Chicago a déclaré la semaine dernière qu’il ne s’attendait pas à ce que le 777X entre en service avant la fin de 2023, soit plus de deux ans plus tard que prévu. Boeing a déclaré que son total de commandes du 777X à la fin de 2020 s’élevait maintenant à 191 contre 309 un an plus tôt. Ce réajustement intègre ainsi la règle comptable qui stipule qu’en cas de retard, les compagnies aériennes ont le droit «de résilier des commandes ou de les substituer pour d'autres avions Boeing» Emirates, le plus gros client avec  115 appareils du type en commande, envisagerait d'échanger jusqu'à un tiers de ses commandes de 777X contre le plus petit Boeing 787, a rapporté Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

Successeur du 777-300ER - le plus vendu des gros-porteurs long-courriers- , le 777X se veut être le concurrent direct de l’Airbus A350. Poussé par ses moteur GE9X  de  General Electric, il est le plus gros bimoteur jamais construit capable de transporter jusqu'à 426 passagers en version sur 14.000 km. Une particularité : ses nouvelles ailes révolutionnaires de 72 mètres d'envergure en matériau composite sont dotées d'extrémités rétractables. Ceci afin de limiter l'encombrement de l'avion au sol, tout en maximisant sa portance en vol. 

Autres articles

Back to top button