Royal Air Maroc : fin des hostilités entre la direction et les pilotes

Votre Publicité ici

Royal Air Maroc : fin des hostilités entre la direction et les pilotes

(Casablanca,16/08/2018,NewsAero)- Après trois semaines de vives tensions entre la direction générale de Royal air Maroc (RAM) et l’Association Marocaine des pilotes de Ligne (AMPL), un accord social a finalement été trouvé entre les deux parties.Le directeur général n’a pas tari de compliments pour le corps des pilotes donc il reconnait le rôle primordial au sein de la compagnie

Dans un courrier en date du 15 août, le directeur général de la RAM Abdelhamid Addou s’est félicité de la « finalisation d’un accord social » qualifié « d’historique à bien des égards » avec le corps des pilotes qui demeure « le bras armé de l’entreprise et de son management ».

Dans un chapelet d’éloges, il a salué la place essentielle que joue le corps des pilotes dans la réalisation des performances opérationnelles de la compagnie. « Il est indéniable que, de par l’histoire de la RAM, le corps des pilotes a toujours répondu présent pour accompagner l’essor de la compagnie » peut-on lire dans le communiqué  

Pour Abdelhamid Addou , ces récents mouvements d’humeur n’entachent en rien «  le haut niveau de maturité , de rigueur et le sens du devoir » qu’il reconnait aux pilotes de la compagnie.

Dans sa vision de positionner la RAM parmi les compagnies les plus performantes, Abdelhamid Addou compte sur « l’implication responsable du corps des pilotes, qui ont de tout temps, répondu présents, lorsque l’entreprise a fait appel à leur dévouement et engagement ».

Cette nouvelle posture conciliatrice contraste de loin avec la position d’il y a trois semaines où Abdelhamid Addou dénonçait « cette position belliqueuse » du corps des pilotes et « l’absence de volonté d’aboutir à un compromis, celui-ci repoussé par une surenchère des revendications » de la part des représentants de l’Association Marocaine des Pilotes de ligne (AMPL).

En attendant la position officielle de l’AMPL, il convient de rappeler que le mouvement d’humeur des pilotes qui a entrainé l ’annulation d’une centaine de vol faisait suite à plusieurs griefs sont soulevés.

Depuis le début de l’année, ils ont formulé une demande pour une revalorisation salariale. Les commandants revendiquent une hausse de 30.000 DH par mois et les pilotes 15.000 DH, indique la presse locale. Des propositions qui pour la direction « sont à l’étude dans le respect des règles de bienséance, d’éthique et d’équité »

Les pilotes revendiquent également la « marocanisation » de la fonction de commandant de bord et l’arrêt du recrutement des pilotes étrangers.

Aussi, face au sous-effectif criard et aux cadences de travail effrénées, l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) exige la réouverture de l’école nationale des pilotes de ligne et du paiement d’un tiers de la formation. Détenue à 100 % de Royal Air Maroc, l’ENPL avait fermé ses portes en 2011 au motif « d’un plan de rationalisation interne ».

Laissez un commentaire