RDC : « Nous avons prévu d’être rentables à la mi-2019 » Désiré Balazire, directeur général Congo Airways

Votre Publicité ici

RDC : « Nous avons prévu d’être rentables à la mi-2019 » Désiré Balazire, directeur général Congo Airways

(Kinshasa , 24/01/2018, NewsAero)- Bien ambitieuse est la stratégie de croissance de Congo Airways qui entend se donner les moyens de sa politique pour réaliser son expansion. Désiré Balazire, directeur général Congo Airways a dévoilé , dans les colonnes de JeuneAfrique , le bilan  opérationnel de la compagnie et les projections à moyen terme. 

2017 aura été une année plutôt satisfaisante  pour la jeune compagnie qui entre dans sa troisième année d’exploitation. Congo Airways a transporté 365 000 passagers en 2017 contre 208 000 en 2016.

Avec une flotte de cinq avions dont  deux Airbus A320-200, deux Dash-Q400 et 01 Airbus A19, la compagnie nationale de la RDC dessert aujourd’hui dix villes intérieures.  La compagnie qui dispose d’un ratio effectif de 66 employés/avion a réalisé un chiffre d’affaires non audité de 64 millions d’euros en 2017 contre 36 millions d’euros en 2016.

A en croire Désiré Balazire , 2018 sera une année encore plus performante. La compagnie s’est fixée comme ses objectifs de « franchir la barre des 400000 passagers et des 99 millions de dollars de revenus en 2018 ».

Pour réaliser ses ambitions, Désiré Balazire prévoit une ouverture sur le marché régional dès cette année 2018. « La compagnie ouvrira d’abord une ligne vers Johannesburg et entend être présente d’ici à la fin de 2019 au Cap, à Lusaka, Harare, Dar es-Salaam, Bujumbura, Nairobi, Addis-Abeba, Bangui, Douala, Cotonou, Abidjan, Pointe-Noire et Luanda. Congo-Airways ouvrira ensuite l’ouverture de liaisons intercontinentales vers Paris, Dubaï ou Canton, en 2020 » a-t-il indiqué.

En dépit des pertes nettes de plus $06 millions enregistrées en 2017, Désiré Balazire estime que l’expansion de la flotte reste le seul moyen pour soutenir la croissance de la compagnie. Congo Airways planifie ainsi dans sa stratégie , l’acquisition en mode leasing de  06 nouveaux avions dont quatre A320 et deux Dreamliner neufs.

Une stratégie qui d’après lui permettra d’engranger des bénéfices opérationnels d’ici là. « Nous avons prévu d’être rentables à la mi-2019 » rassure-t-il.

Pour rappel, la compagnie nationale Congo Airways lancée en 2015 est capitalisée a hauteur 117 millions USD dont les actions se répartissent entre l’Etat congolais, le Fonds de Promotion de l’industrie (FPI), la Société Commerciale de Transports et des Ports (SCTP), la Régie des Voies Aériennes (RVA), l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS), l’Office de la Gestion de Fret Multimodal(OGEFREM) et la Générale des Carrières et des Mines( GECAMINES).

Laissez un commentaire