Le Kenya : l’OACI inaugure le premier aéroport d’Afrique alimenté à l’énergie solaire

Votre Publicité ici

Le Kenya : l’OACI inaugure le premier aéroport d’Afrique alimenté à l’énergie solaire

(Nairobi,13/12/2018,NewsAero)– Le Président du Conseil de l’OACI , Dr Olumuyiwa Benard Aliu, a procédé hier mercredi 12 décembre à l’inauguration du projet pilote «  Solar-at-Gate » a l’aéroport international Moi de Mombasa, le deuxième aéroport du Kenya . C’était en présence du Directeur des Aéroports du Kenya, Jonny Andersen et de Bruno Pozzi, Chef adjoint de la délégation l’Union Européenne au Kenya.

Prévus pour une durée de 10 mois, les travaux du projet «  Solar-at-Gate » consistent à l’installation d’une centrale photovoltaïque solaire au sol de 500 kW et d’un équipement d’électrification des passerelles télescopiques.

Afin d’éliminer les émissions de dioxyde de carbone, le système sera interconnecté au réseau du terminal de l’aéroport et accordera la priorité à la consommation de l’énergie solaire sur le réseau. L’électricité générée par les panneaux solaires photovoltaïques fournira respectivement l’air conditionné et l’alimentation aux aéronefs amarrés aux passerelles télescopiques. À son plein fonctionnement, l’installation solaire génèrera 820 000 kWh par an et évitera au moins 1 300 tonnes de CO₂ de rejet chaque année.

Exécuté par l’entreprise Solarcentury, ce projet évalué à 1.42 million de dollars, s’inscrit dans le cadre d’une initiative de 6,5 millions d’euros intitulée « Renforcement des capacités pour la réduction des émissions de CO2 de l’aviation internationale ». Mise en œuvre par l’OACI et financée par l’Union européenne, cette initiative se déploie 14 pays, dont 12 en Afrique et deux de la région des Caraïbes. Elle vise à soutenir les efforts déployés par les pays pour élaborer et mettre en œuvre leurs plans d’action sur la réduction des émissions de CO2 de l’aviation internationale, pour établir des systèmes environnementaux pour la surveillance des émissions au niveau des États et pour mettre en œuvre des mesures d’atténuation dans certains États.

Le projet similaire est actuellement en cours de réalisation au Cameroun à l’aéroport international de Douala.

Laissez un commentaire