Breaking News :

mercredi 20 mars 2019

Kenya Airways pourrait fusionner avec Kenya Airports Authority

(Nairobi, 02/06/2018,NewsAero)- Le transporteur national du Kenya, Kenya Airways pourrait bientôt fusionner avec la Kenya Airports Authority (KAA), le gestionnaire des aéroports du Kenya dans le cadre du plan de redressement pour sa survie.

Le projet de fusion dénommé « SIMBA » qui a reçu l’approbation du conseil des ministres le mardi 29 Mai vise à relancer la compagnie nationale et à repositionner Nairobi comme la plate tournante de l’aviation dans la région.

D’après Business Daily qui rapporte l’information, un partenariat public-privé (PPP) pourrait être signé d'ici septembre, permettant à Kenya Airways de prendre le contrôle de la KAA afin d’élargir la gamme de ses services.

Ces services incluraient la manutention au sol, l'entretien, la restauration, l'entreposage et le fret.

La stratégie vise davantage à renflouer les caisses de Kenya Airways, qui connait des tensions de trésorerie ces dernières années en dépit de dernier renflouement à hauteur de 750 millions $ (Sh75 milliards).

« Si la situation demeure dans l'état actuel, Kenya Airways qui est le principal générateur de revenues de JKIA [aéroport international Jomo Kenyatta], peut faire faillite ou réduire significativement ses opérations l'année prochaine et JKIA va rétrograder et éventuellement être relégué au statut d'un aéroport régional » préviennent les deux entités.

Le président de Kenya Airways , Michael Joseph cité par Business Daily a indiqué qu’il est encore très précoce de donner plus d’informations sur ce dossier. Les détails relatifs à la structure de la nouvelle entité et ses implications pour les actionnaires de la compagnie, seront réglés et dévoilés en temps opportun.

Partager
Précédent

Kenya Airways demande une concession de

Suivant

Kenya Airways réduit ses vols vers les

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.