Transports aériens : la RDC va bénéficier de l’assistance technique et financière du Qatar

L'Emir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad al-Thani, a reçu en audience dimanche 28 mars 2021 à Doha le président de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi. Durant ce séjour éclair de 24h, les deux pays ont signé plusieurs accords de coopération avec une emphase sur le secteur stratégique des transports aériens. 

Le volet aéronautique figurait en bonne place dans la série d’accords et protocoles d’entente conclus entre le Qatar et la République démocratique du Congo (RDC). Ainsi le pays du Golfe s’est engagé à accompagner les travaux de modernisation des aéroports Ndjili et N'Dolo à Kinshasa et Luano à Lubumbashi dans le Sud-Est du pays.

La portée de la coopération entre les deux pays comprend aussi le renforcement des capacités du personnel en matière de supervision de la sûreté et de la sécurité de l'aviation civile.  Un accord en ce sens a été paraphé entre la Régie des Voies Aériennes (RVA) et Qatar Airways.

Félix Tshisekedi, accompagné des responsables de l’aviation congolaise, a d’ailleurs bénéficié d’une visite de l’aéroport international de Doha, guidé par le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker. Il  était question pour la partie congolaise de « s'imprégner des méthodes et techniques de management en la matière en vue d'un transfert de compétence pour améliorer la qualité de la gestion des aéroports en RDC », indique un communiqué  de la présidence. 

Ce tête-à-tête, qui consacre la première visite d’un président congolais au Qatar, a en outre abouti à la signature d’un protocole d’accord sur la protection mutuelle des investissements massifs ; le développement des infrastructures portuaires ainsi que le renforcement des capacités du personnel dans d’autres secteurs clés de l’économie congolaise.


Soulignons qu'en Afrique,  c’est au Rwanda que le Qatar consent actuellement l’essentiel de ses investissements dans le secteur de l’aviation civile. En décembre 2019, Qatar Airways a pris une participation de 60% dans le nouvel aéroport de Bugesera (à l'est de Kigali), un projet d'une valeur de près de 1,3 milliard de dollars et initialement prévu pour être achevé en 2020. Le pays pétrolier est également en pourparlers avec le gouvernement rwandais en vue  d’une participation de 49% dans RwandAir. Les discussions sont actuellement à l’étape finale, indiquait le ministre des Finances Uzziel Ndagijimana, plus tôt ce mois.


 

Autres articles

Back to top button