Sénégal : le DG de l’ANACIM désigné président du Groupe de pilotage de l’espace aérien au Sud de l’Atlantique (Groupe SAT)

Le Groupe SAT (South Atlantic/Partie Sud de l’Atlantique), qui regroupe 15 pays d'Afrique, d'Europe et d'Amérique du Sud, a été mis en place à Lomé au Togo en 1988 par le bureau ouest africain de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI). L’objectif visé est l'amélioration continue des services de la navigation aérienne au-dessus de l'Atlantique Sud (SAT) en tenant compte de l’évolution du trafic et de la technologie.



(ANACIM) Le leadership et l’engagement du Sénégal dans le domaine de l’aviation civile viennent à nouveau d’être reconnus à travers la nomination de Monsieur Sidy Gueye, directeur général de l’ANACIM comme président du Groupe de pilotage SAT mis en place sous les auspices des bureaux régionaux de l’OACI.

Le groupe est composé des pays suivants : Portugal, Espagne, Maroc, Cap-Vert, Trinidad et Tobago, France, Sénégal, Côte d’Ivoire, Ghana, Angola, Namibie, Afrique du Sud, Brésil, Uruguay et Argentine.

Le Directeur Général de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM), entend mettre son expérience au service de la communauté aéronautique concernée. Ayant successivement travaillé pour le fournisseur de services de la navigation aérienne (’ASECNA), l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) et présentement pour l’Autorité de l’aviation civile du Sénégal (ANACIM), Sidy Gueye présente un profil le mettant en position de concilier les exigences des Etats, des fournisseurs de services et des compagnies aériennes.  

Le Groupe SAT a pour mission de développer des stratégies d’amélioration des performances de la navigation aérienne dans l’Atlantique Sud en particulier au niveau du corridor EUR-SAM (Europe-Amérique du Sud) qui est emprunté par les vols reliant l’Europe à l’Amérique du Sud. Depuis sa création, ce cadre de réflexion et de coordination est à la base de nombreuses avancées en matière de fourniture de services de navigation aérienne.

Le groupe permet plus précisemment, un déploiement coordonné de moyens de communication et de surveillance, l’optimisation des structures des routes aériennes, améliorant ainsi la sécurité, l’efficacité et la capacité du système de gestion du trafic aérien au-dessus de l’Atlantique Sud. 

Le choix porté sur le directeur général de l’ANACIM est fait dans un contexte de relance du transport aérien international impacté par la pandémie de Covid-19. 




Maissa Fall

Autres articles

Back to top button