Sénégal : 114 millions d’euros d’aide supplémentaire pour l’hôtellerie, le tourisme et les transports aériens

Depuis l’avènement de la pandémie de la Covid-19, l’Etat sénégalais a déjà débloqué près de 147 millions d’euros en soutien à l’industrie du tourisme et du voyage. Alors que les effets de la pandémie persistent, le gouvernement se positionne de nouveau en bouclier protecteur. 

Les opérateurs économiques sénégalais, des secteurs de l’hôtellerie, du tourisme et des transports aériens, bénéficient d’une aide supplémentaire étatique de 75 milliards FCFA (114,3 millions d’euros). Divisée en deux, elle prévoit 50 milliards en faveur du secteur du tourisme, et 25 milliards pour le secteur du transport aérien. Les conventions de financement y relatives, signées avec la Banque nationale pour le développement économique (BNDE) et NSIA Banque, ont été présentées ce mardi 23 mars au Ministère du Tourisme et des Transports Aériens.

Cette nouvelle aide s’ajoute à une enveloppe de 82 milliards FCFA (147,3 millions d’euros) que l’Etat sénégalais a déjà injectée dans ces trois secteurs interdépendants, depuis l’avènement de la pandémie de Covid-19. Dans les détails, 45 milliards FCFA ont été alloués à  Air Sénégal, 15 milliards FCFA au Crédit hôtelier et touristique, 5 milliards FCFA au Crédit du Transport Aérien, 12 milliards FCFA au paiement des hôtels réquisitionnés pour l’isolement des voyageurs, et 5 milliards FCFA pour les entreprises et agences de l’Etat.
Par ailleurs, « un montant de 200 milliards FCFA a été dégagé pour alimenter un fonds de garantie et de bonification qui permettra aux entreprises du secteur de disposer de crédits de trésorerie et des prêts rapides auprès des établissements financiers », indique le ministère . A ceci s’ajoute le régime dérogatoire fiscal accordé aux entreprises de la branche pour la période allant du 1er octobre 2020 au 31 décembre 2021. 

Globalement, le Sénégal, à  travers le Programme de résilience économique et sociale (PRES), a mis sur pied l’an dernier un « Fond force Covid-19 » de 1 000 milliards FCFA (1,7 milliard d’euros).  Lequel programme a permis d’atténuer les effets négatifs induits par la Covid-19 et la sauvegarde de milliers d’emplois directs comme indirects.

Maissa Fall

Autres articles

Back to top button