RDC : Désiré Muwala-Bol’Makob nommé PCA de l’Autorité de l’aviation civile, le DG maintenu

Ce mardi 15 novembre, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a publié une série de décrets portant nomination des membres des conseils d’administration et des directions de plusieurs établissements publics, parmi lesquels l’Autorité de l’aviation civile (AAC/RDC).

Désiré Muwala-Bol’Makob est le nouveau président du conseil d’administration de l’Autorité de l’aviation civile de la République Démocratique du Congo. Il a été nommé par décret présidentiel du 11 novembre 2022, publié quatre jours plus tard. « Je rends un vibrant hommage à S.E M. Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, pour m'avoir octroyé une nouvelle dignité de PCA, après celle d'hier, de son conseiller principal », a réagi le concerné sur son compte Twitter.

Les autres administrateurs nommés par le même décret sont Henry Itoka Bapakila, Jonathan Bialossouka Wata, Mme Potshilobo Manitsho et Jean Tshiumba Mpunga. Ce dernier est par ailleurs reconduit à son poste de directeur général. Son adjoint se nomme Natacha Emmanuelle Bolombo. 
Tshiumba Mpunga rempile à sa poste de directeur général. Il avait été suspendu de ses fonctions en septembre 2020, à titre conservatoire, pour avoir signé un accord avec LOON LLC, à l'insu du gouvernement congolais. Lequel accord permettait à la société dont le centre de contrôle est aux Etats-Unis, de faire survoler des ballons stratosphères dans l'espace aérien de la RDC. Par ailleurs, il était accusé d’avoir autorisé l'importation d’aéronefs dans le pays, sans en référer à son conseil d'administration, ni en informer le gouvernement. 

Sa tutelle remettait également en cause la façon dont il avait géré le dossier du crash de l'avion de la compagnie congolais BUSY BEE, à Goma, dans la province du Nord-Kivu. Le manager était entre autres pointé du doigt pour abus de pouvoir, « qui met en danger la sécurité et la sûreté nationales du pays ». Malgré tous ces griefs, il avait été reconduit à son poste. Cerise sur le gâteau, le Chef de l’Etat vient une fois encore de lui renouveler sa confiance. 

La nouvelle équipe dirigeante est principalement attendue sur le relevement du niveau de l'aviation congolaise. La RDC vise en effet un taux de conformité d'au moins 78% à l'issue  de l'audit USOAP de l'OACI. Lors de l’audit diligenté en 2018, le pays a obtenu un taux de 51,45%.

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button