Niger : l’armée de l’air réceptionne son deuxième C-130 Hercules, un autre attendu en mi-2022

Depuis 2015, les Etats-Unis ont investi plus de 30 millions de dollars  dans le développement du programme C-130 de l’Armée de l’air nigérienne comprenant un volet formation, achats des pièces de rechange, d’infrastructures, du carburant et des équipements d’appui.

L'armée de l'air nigérienne a officiellement réceptionné le deuxième des trois avions de transport C-130 Hercules attendus. Le mardi 7 décembre,  l’appareil (5U-MMS) a été officiellement transféré par l’armée américaine aux forces armées nigériennes lors d'une cérémonie à la base aérienne nigérienne 101 dans la capitale Niamey.  La cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de la défense Alkassoum Indatou,  de la Chargée d’Affaires, p.i. de l’ambassade américaine au Niger Susan N’Garnim et d'autres dignitaires.

Un premier appareil (5U-MBH) avait déjà été livré en janvier 2021. Il est depuis lors déployé sur le théâtre des opérations  pour diverses  missions (humanitaires, mouvements de troupes et de véhicules...).Lors de sa réception, l’ambassadeur Eric P. Whitaker – qui a pris sa retraite ce mois après 4 ans de service comme diplomate américain au Niger – indiquait que les Etats-Unis ont formé 16 pilotes nigériens, 19 maintenanciers, 5 bagagistes et un ingénieur de vol.   En plus, le partenaire américain a injecté plus de 17 millions de dollars dans l’acquisition des infrastructures critiques dont la rénovation d’un hangar pour C-130 à la base aérienne 201 d’Agadez et à la base aérienne 101 de Niamey. 

Dans le cadre de la poursuite de la collaboration entre les deux pays, un troisième C-130 Hercules sera livré à la mi-2022. « J’ai le plaisir d’annoncer que l’année prochaine, nous avons l’intention de commencer la construction d’un nouveau hangar C-130 Hercules sur cette base. Nous visons à assurer que le Niger dispose d’infrastructures adéquates pour son armée de l’air »,  a déclaré Susan N’Garnim rappelant que la construction d’un entrepôt de pièces détachées d’aviation à la base aérienne 101 sera bientôt achevée.

Ces nouvelles acquisitions donneront à coup sûr du tonus aux opérations tactiques de l’armée nigérienne. Par le passé, le  pays ouest-africain – partenaire de la Garde nationale de l'Indiana –  avait reçu deux C-130H en 1979 mais l’un deux s'est écrasé en avril 1997, tuant 14 personnes. Les autres avions de la flotte de transport du Niger comprennent un Boeing 737-200, un seul Dornier 28 et Dornier 228 et quelques Mi-17. Entre 2013 et 2015, le Niger a reçu quatre avions Cessna 208 Caravan des États-Unis, dont deux configurés pour la surveillance.

Maissa Fall

Autres articles

Back to top button