L'UE débloque (encore) 5 millions EUR pour l'opérationnalisation du ciel unique africain

Lors du sommet de l'Union africaine (UA) tenu à Addis-Abeba (Ethiopie) le 28 janvier 2018, les Etats africains ont acté le lancement officiel du Marché unique africain du transport aérien (MUTAA). Mais depuis lors, son implémentation tarde à se concrétiser, pour plusieurs raisons.



Pendant les quatre années suivantes (de septembre 2021 à août 2025), l'Union européenne (UE) dépensera une enveloppe totale de 5 millions d'euros pour la mise en œuvre du Marché unique africain du transport aérien. Le projet qui sera géré par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), en coordination avec la Commission africaine de l'aviation civile (CAFAC), a été lancé ce mercredi 17 novembre 2021. 

« L'objectif global du projet est de soutenir la mise en œuvre du Marché unique du transport aérien africain (MUTAA), afin de renforcer l'aviation en Afrique et de prendre en compte le développement économique et social inclusif et durable du continent. La levée des principaux obstacles au développement de l'aviation au niveau continental contribue à la croissance et à l'intégration régionale », affirme l'EASA. 


Les objectifs spécifiques de ce soutien de l'UE sont d'aider la CAFAC dans son rôle d'agence de mise en œuvre du MUTAA, ainsi que dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19 et ses dommages sur le secteur du transport aérien en Afrique ; aider les États africains qui sont engagés envers le MUTAA dans sa mise en œuvre concrète et dans la suppression des obstacles au fonctionnement efficace d'un marché unique de l'aviation ; aider à convaincre les États africains qui ne sont pas encore engagés dans le MUTAA de le faire.


Ce financement n'est pas le premier que l'UE débloque pour l'opérationnalisation du MUTAA. En octobre 2019, elle avait déjà eu une enveloppe précédente de 5 millions EUR pour renforcer les organisations régionales de supervision de la sécurité, et aider les États africains à remplir leurs obligations en vertu de la Convention de Chicago, « pour établir un système efficace de supervision de la sécurité de l'aviation ». 

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button