Le Cameroun lance la première cuvée de sa formation en maintenance et recyclage d’aéronefs

En février dernier, l’Ecole de Formation (EFO) de la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA), en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY), a lancé un concours au titre d’une formation en en maintenance et recyclage d’aéronefs. Les candidats retenus sont désormais en formation. 

L’Ecole de Formation (EFO) de l’Autorité Aéronautique forme désormais en maintenance et recyclage d’aéronefs. Elle a lancé cette formation certifiante ce lundi 14 novembre 2022. Elle est subdivisée en deux phases : une théorique, émaillée de travaux dirigés, et une autre pratique. Toutes les deux auront une durée globale de six mois. Les cours seront dispensés en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY). 

La phase théorique se déroulera à l’EFO, selon les nécessités pédagogiques. La phase pratique aura quant à elle lieu à l’EFO, à l’ENSPY, et, pour certains travaux spécifiques, à la base aérienne 101 de Yaoundé. Après leur formation, les apprenants effectueront un stage de trois mois dans une entreprise de l’aviation civile, dont l’objet de l’exploitation porte sur les sujets étudiés par les stagiaires. 

« Ce stage permettra alors aux participants de se familiariser à l’environnement de travail et le rendra opérationnel et compétitif », commente la CCAA. 

Cette formation est ouverte aux titulaires d’un diplôme d’ingénieur (BAC+05) ou d’un diplôme équivalent reconnu, dans les filières de génie mécanique, génie industriel, génie électrique ou génie télécommunications.

La formation est le fruit du partenariat entre l’EFO et l’Université de Yaoundé I, via l’ENSPY, le 26 novembre 2021. « En effet,  le partenariat qui lie les deux structures, la CCAA et L’ENSPY, consiste en la mise en place d’un partenariat de formation, de recherche scientifique et technologique et d’expertise dans les domaines d’intérêts des deux structures », affirme la CCAA. Les deux structures pourraient bénéficier du soutien d’Airbus, à ce propos. En visite dans les bureaux de l’avionneur situés à Montréal au Canada, le ministre camerounais des transports, Jean Ernest Massena Ngale Bibehe, avait sollicité son expertise. En réaction, le constructeur européen s’était dit « heureux de travailler avec le Cameroun ». 

Depuis sa création en 2016, l’EFO a déjà délivré plus de 4 500 certificats et attestations de fin de formation en sûreté de l’aviation civile et dans les spécialités de la sécurité de l’aviation civile. Toutes ces formations ont eu lieu dans ses trois centres de formation, basés à Douala, Yaoundé et Garoua.A court terme l’Ecole prévoit de lancer des formations sur la réglementation du transport aérien, l’économie du transport aérien, la certification des entreprises de transport aérien, la certification des aéroports, la gestion du risque animalier et les études de sécurité.

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button