La Guinée Conakry à l’épreuve de l’audit de sûreté de son aviation civile

Conformément aux prescriptions de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), tous les Etats, depuis 2002, doivent régulièrement mettre en œuvre l'approche de surveillance continue du programme universel d'audit de sécurité (USAP-CMA). Et ce pour s’assurer en permanence d’avoir une aviation civile sécurisée et sûre.  


L’Autorité guinéenne de l'aviation civile (UGAC) évalue sa conformité aux normes internationales, en matière de sécurité aérienne. Elle a lancé ce lundi 14 novembre 2022 l’Audit de sûreté de son aviation,

L'USAP-CMA a pour objectif de promouvoir la sûreté de l'aviation mondiale, par le biais d'un audit et d'un suivi continus des performances des États membres, en matière de sûreté de l'aviation. Il est question d'améliorer leur conformité et leur capacité de surveillance de la sûreté de l'aviation, en matière de collecte et d’analyse régulière et permanente des données sur leurs performances en matière de sûreté de l'aviation.  

Il s’agit également d’identifier les carences des États membres, en matière de performances globales de sûreté de l'aviation, et évaluer les risques y relatifs ; de leur fournir des recommandations classées par ordre de priorité, pour les aider à y remédier ; d’évaluer et valider les mesures correctives prises par ceux-ci ; et de réévaluer leurs niveaux globaux de performance en matière de sûreté aérienne, dans le but d'améliorer en permanence leurs capacités de conformité et de surveillance de la sûreté aérienne.

« Le directeur général de l'AGAC qui a assuré la présidence d'honneur de la cérémonie de lancement officiel, a, dans son discours, indiqué tout d'abord que cet Audit USAP/CMA, est une des priorités des autorités guinéennes. Ensuite, il a invité toutes les entités concernées par la présente mission d'audit à se mobiliser et se mettre à la disposition des auditeurs, afin que la Guinée puisse faire montre de ses capacités en termes d'application des règles liées à l'Annexe 17 de l'OACI », affirme l’AGAC.

Pour rappel, les audits de l’USAP sont réguliers, obligatoires, systématiques et harmonisés.  Elles se fondent sur  neuf principes ci-après : la souveraineté des États; l’universalité; la transparence ; l’objectivité; l’équité; la qualité ; l’opportunité; l’exhaustivité; et la  confidentialité.

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button