Breaking News :

mardi 29 septembre 2020

Transports aériens : 26,3 millions de passagers en moins en Egypte et au Maroc en 2020

L’Association internationale du transport aérien (IATA) revoit à la hausse les prévisions de pertes de l’année 2020, du transport aérien au Moyen-Orient. Sa mise à jour du jeudi 13 août 2020, prend en compte les situations de l’Egypte et du Maroc, deux pays qui font partie des cinq principaux marchés de la région.

Au pays des pharaons, l’IATA estime que le secteur perdra 14 millions de passagers à la fin de l’année. C’est un peu plus que les 13,7 millions qui étaient projetés en juin. Par ailleurs 298 300 emplois sont menacés, contre 297 200 envisagés il y a deux mois. Dans ce scénario, le produit intérieur brut (PIB) de l’Egypte perdrait 3,5 milliards de dollars.

Au Maroc, l’institution s’attend à une baisse de 12,3 millions de passagers à l’issue de l’année.Côté emplois, ce sont 569 100 personnes qui risquent de perdre leur travail. La situation s’aggrave aussi à ce niveau, quand on sait qu’il y a deux mois, l’organisme planchait sur 534 200 emplois menacés. Le PIB du pays n’est non plus en reste, passant d’une perte projetée de 4,9 milliards de dollars  en avril, à 5,6 milliards en août.

« Pour minimiser l'impact sur les emplois et sur l'économie du Moyen-Orient dans son ensemble, une reprise accélérée du transport aérien dans la région est primordiale », pense l’Association. Elle préconise pour cela une harmonisation dans le redémarrage du transport aérien dans la région, et la  poursuite du soutien financier et fiscal aux acteurs du secteur.

Le Prince Fogue 

 

Partager
Mot clé :
Précédent

L’Algérie définit les missions de sa

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.