Breaking News :

dimanche 20 septembre 2020

L’ASECNA a 60 ans : les grands chantiers de Mohamed Moussa, plus de 400 milliards de FCFA d’investissements prévus d’ici 2020

12 décembre 1959- 12 décembre 2019... Voilà bientôt 60 ans que l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar) assure la fourniture de services de navigation aérienne dans les espaces d'Etats africains qui ont décidé de mutualiser leurs ressources matérielles, humaines et financières en vue de garantir la sécurité des vols au-dessus de leur territoire.

Aujourd’hui, les observateurs considèrent que l'ASECNA constitue un modèle de réussite à tous les niveaux. Zoom sur cette institution communautaire qui est, indéniablement, une fierté africaine.

 

Née d’une volonté commune africaine...

L’ASECNA est un établissement public international créé le 12 décembre 1959, à Saint-Louis au Sénégal. Sa mission est d’assurer les services qui garantissent la sécurité des vols dans l’espace aérien à sa charge et de gérer ou entretenir tout équipement d’utilité aéronautique ou météorologique à la demande des Etats membres et en vertu de contrats particuliers.

Basée à Dakar au Sénégal, elle est composée de 18 pays membres à savoir : Bénin, Burkina, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Guinée Bissau, Guinée Equatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo.

 L’ASECNA avec ses 6000 agents, gère aujourd’hui un espace aérien vaste de 16,1 millions km² d’espaces aériens, 32 aérodromes communautaires pour près de 597 000 vols traités en 2018.

 

Mohamed Moussa, un homme d’expérience propulsé  aux commandes de cet outil communautaire


Désigné Directeur Général de l’ASECNA lors de la 60ème réunion du Comité des Ministres tenue à Bamako (Mali), le 11 novembre 2016, le Nigérien Monsieur Mohamed MOUSSA a été officiellement installé dans ses fonctions le 3 janvier 2017 dernier à Dakar au siège de l’Agence. Celui qui a pris les rênes de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) pour un mandat de 4 ans a une très bonne connaissance de cette institution.

 Ingénieur de formation et pétri d’expérience, Monsieur Mohamed Moussa capitalise en effet une riche carrière à l’ASECNA, occupant successivement d’importants postes dans la hiérarchie la plus élevée du management.

En effet, il a successivement occupé les fonctions de Représentant par intérim de l’ASECNA auprès de l’Union des

Comores et de la République Islamique de Mauritanie et de Directeur des Ressources Humaines, de Directeur de l’Ecole Régionale de la Navigation Aérienne, de Chargé de Mission du Directeur Général, etc.

Il dispose également de compétences pour la gestion du personnel dans un environnement multiculturel marqué par une grande diversité des corps de métiers. Le poste de Directeur des Ressources Humaines qu’il a occupé au sein del’Agence constitue de ce fait un point capital.

Assurément, cette bonne connaissance de l’Agence, de ses exigences techniques et de son mode de fonctionnement sont des atouts réels pour le nouveau Directeur Général.


Il a en outre, durant sa carrière à l’ASECNA, piloté des processus complexes parmi lesquels on peut  citer l’adhésion de l’Union des Comores à l’Agence et la rédaction de la Nouvelle Convention qui régit l’ASECNA depuis janvier 2013.

Au niveau de son pays le Niger, il a également occupé de très hautes fonctions politiques dont celles de Ministre du Commerce, des Transports et du Tourisme, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Conseiller principal du Premier Ministre et Secrétaire Permanent de la Cellule d’Appui au partenariat public/privé.

Installé officiellement dans ses fonctions le 3 janvier 2017 Monsieur Mohamed MOUSSA a reçu du Comité des Ministres une lettre de mission pluriannuelle qui se présente sous la forme d’une feuille de route assortie d’objectifs cible et d’indicateurs de performance élaborés à partir des normes de l’OACI, des recommandations du Groupe régional de planification et de mise en oeuvre de l’aviation civile dans la région AFI (APIRG), des recommandations des autorités Africaines et Malgaches d’Aviation Civile (AAMAC) et de la commission de vérification des comptes pour ce qui concerne la gestion financière et comptable.

Son ambitieux projet pour l’ASECNA

Le projet de Mohamed MOUSSA pour l’ASECNA s’articule autour du triptyque : Dialogue - Efficacité-Performance. Il se décline suivant 5 axes : Gouvernance, Ressources humaines, Services et Infrastructures, Financement et Investissements, Coopération et Concertation.

 

Services et infrastructures

L’avenir de l’ASECNA dépend de sa capacité à investir rationnellement et massivement dans le développement des infrastructures aéronautiques.

Dans ce domaine, l’Agence dispose d’une très grande expérience en matière d’exécution de vastes programmes d’équipement. Le projet du Directeur Général se donne pour ambition de préserver les acquis et préparer l’avenir en termes de gestion du trafic aérien.

Financements et investissements

A ce niveau, le projet de Monsieur Mohamed MOUSSA consiste à déployer un plan d’investissement ambitieux conforme aux plans mondiaux de l’OACI respectivement pour la sécurité et la Navigation (GASP, GANP) ainsi qu’aux plans régionaux en découlant, la priorité étant de mettre l’accent sur les projets à fortes plus-values pour l’usager et l’Agence.

Gouvernance, coopération et concertation

En ce qui concerne la gouvernance, Monsieur Mohamed MOUSSA base sa vision sur la cohérence et la synergie d’action des instances et des organes (Comité des Ministres-Conseil d’Administration-Direction Générale).

Cette gouvernance vertueuse portera sur les relations avec les Etats membres, les usagers de l’air (principaux clients de l’Agence) et les partenaires techniques et financiers.

Ressources humaines

Composante essentielle de la mission de sécurité aérienne, la gestion des Ressources humaines constitue une donnée importante du projet de Monsieur Mohamed MOUSSA. Dans ce domaine, un accent particulier sera mis sur le renforcement de la formation à tous les niveaux, notamment en faisant de toutes les écoles de formation de l’ASECNA des centres d’excellence. Le personnel fera l’objet d’une attention particulière, notamment en ce qui concerne la valorisation des compétences.

Coopération et concertation

La coopération est le fondement même de l’ASECNA dont les principaux clients sont les compagnies aériennes nationales et internationales.

La concertation avec les usagers reste la meilleure arme pour le déploiement des infrastructures aéronautiques dans notre région.

Au total plus de 400 milliards de FCFA devront être mobilisés sur 4 ans (2017-2020) pour le renouvellement et le développement des services et des moyens de communication, de navigation et de surveillance.

Vers un ciel unique pour l’Afrique

Dans son projet, Monsieur Mohammed Moussa note que sa « vision est celle d’un ciel unique pour l’Afrique avec une réglementation harmonisée et une structure homogène de l’espace aérien supérieur ».

L’ambition de Mohamed MOUSSA consiste donc à ancrer profondément l’ASECNA en Afrique en facilitant l’adhésion du plus grand nombre possible de pays du continent à l’Agence pour concrétiser ainsi sa vision du ciel unique africain à travers la gestion coopérative de l’espace aérien de la région AFI. C’est pourquoi il a créé un poste de Délégué de l’ASECNA à l’Union africaine.

 Conduite de projets d’envergure continentale

Dans ce cadre, une attention particulière sera portée au déploiement des systèmes de positionnement par satellite. Ainsi, l’Agence est engagée dans un ambitieux programme de fourniture de services globaux de navigation par satellite, basés notamment sur EGNOS (European Geostationary Navigation Overlay Service) et GALILEO. Cette ambition s’inscrit dans une volonté affirmée d’anticiper une évolution technologique majeure entrainant une mutation profonde de la nature des services et de leurs modes de gouvernance.

Elle vise à conforter le positionnement de l’Agence en tant que producteur de services dans un environnement concurrentiel croissant.

L’autre projet d’envergure continentale est le Bureau OACI des procédures de vol pour l’Afrique(FPP/AFI). L’ASECNA a en effet été désignée par l’OACI, pour abriter le bureau de conception des procédures de vol au bénéfice du continent africain.

L’objectif du programme est de soutenir la mise en œuvre de procédures de vol sûres et efficaces, en prêtant une attention particulière aux techniques de développement des procédures PBN et d’organisation de l’espace aérien afin de permettre de tirer bénéfice du PBN, en particulier pour les approches à guidage vertical et les trajectoires CDO et CCO.

Partager
Mot clé :
Précédent

Le Nigéria ratifie le Protocole de Mont

Suivant

Le Rwanda envisage d’exempter les visa

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.