Infrastructures aéroportuaires : le Burundi obtient les garanties financières de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est

Votre Publicité ici

Infrastructures aéroportuaires : le Burundi obtient les garanties financières de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est

(Bujumbura, 02/03/2018, NewsAero)– Le Burundi va bénéficier d’un financement de la Communauté de l’Afrique de l’Est (East African Community, EAC en anglais) pour l’exécution de plusieurs projets aéroportuaires.

L’annonce a été faite par S.E. Sindimwo Gaston, vice-président du Burundi en charge du Politique. C’était au cours d’un point de presse au terme du 19ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’EAC qui s’est tenu à Kampala en Ouganda le vendredi 23 février 2018.

Durant la conférence, Sindimwo Gaston, a révélé que l’EAC a inscrit  six (06) projets prioritaires burundais dans son agenda, incluant son financement.

Au niveau des infrastructures aéroportuaires, l’EAC a retenu le projet d’agrandissement de l’aéroport international de Bujumbura et la construction d’un autre aéroport dans une des provinces du pays.

Si l’on s’en tient à l’annonce faite en août 2017 par le porte-parole du gouvernement Phillipe Nzobonariba , le nouvel aéroport sera construit sur une superficie 64 hectares à Kabamba en commune Gashikanwa dans la province nordique de Ngozi.

Pour lui, il s’agit des initiatives visant à décongestionner le principal aéroport du pays. « Dans l’intérêt supérieur des collectivités locales et de la consolidation du processus de la sécurité nationale, le gouvernement burundais entend innover dans le secteur aéronautique en donnant un coup d’accélérateur au projet de mise en place des aéroports secondaires comme alternatives utiles de recours en cas de difficultés survenues à l’unique international de Bujumbura » affirmait-il alors.

Les cinq autres projets validés par l’EAC sont relatifs à la construction du chemin de fer Uvinza – Musongati ; la construction de la route Mugina-Rumonge-Bujumbura ; le développement du commerce sur le lac Tanganyika ; le chemin de fer Keza-Gitega-Musongati et la construction d’un centre nutritionnel.

Laissez un commentaire