Au Sénégal, l’Académie internationale des métiers de l’aviation civile (AIMAC) ouvrira ses portes en octobre 2021

Au Sénégal, le lancement d’une école de référence des métiers de l’aviation se dessine. Le lundi 26 juillet, un protocole d’accord en ce sens a été signé entre le général de brigade aérienne, Papa Souleymane SARR, Chef d’état-major de l’Armée de l’air et Monsieur Ibrahima Kane, directeur général d’Air Sénégal.

Dénommée Académie internationale des métiers de l’aviation civile (AIMAC), elle a «  pour ambition de satisfaire les besoins en pilotes, en ingénieurs et techniciens de maintenance aéronautique de la compagnie ».

« L’objectif ainsi visé est d’arriver très rapidement à la sélection et formation de la première promotion de pilotes cadets et de techniciens de maintenance aéronautique dès la rentrée académique d’Octobre 2021 », indique la direction d’Air Sénégal. 

L’initiative bénéficie en outre de la participation l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar (AIBD) et d’autres parties prenantes, la finalité étant d’« éviter les chevauchements et télescopages entre les instituts de formation existants et à venir ».

La mise en place de l’AIMAC viendra ainsi compléter les trois composantes du projet phare de relance du pays comme hub aérien sous régional du Plan Sénégal Emergent (PSE). Lequel plan comprend l’aéroport Dakar Blaise Diagne (ouvert le 7 décembre 2017) , le Programme de reconstruction des aéroports du Sénégal (PRAS) et la compagnie nationale Air Sénégal. Il est également prévu la mise en place d’un centre de maintenance aéronautique, un protocole y relatif a été signé par Air Sénégal et AIBD le 29 décembre 2020.

Romuald Ngueyap

Autres articles

Back to top button