Commission Africaine de l’Aviation Civile : Le nouveau Secrétaire général prend ses fonctions

Votre Publicité ici

Commission Africaine de l’Aviation Civile : Le nouveau Secrétaire général prend ses fonctions

L’Éthiopien Tefera Mekonnen Tefera a officiellement pris ses fonctions à la tête du secrétariat exécutif de la commission africaine de l’Aviation civile, CAFAC.

La passation de service s’est déroulé le lundi 07 janvier 2019 au siège de l’Institution à Dakar au Sénégal. C’était en présence de Gabriel LESA, Directeur de l’Autorité de l’aviation civile de Zambie et par ailleurs Président  du Conseil d’Administration de l’institution africaine. Il remplace à ce poste le sénégalais Atoumane Fall qui assurait l’intérim depuis le départ de l’ancienne Secrétaire générale, la nigeriane Iyabo Sosina.

Tefera Mekonnen  avait été retenu parmi 03 autres candidats en décembre dernier au terme de la 29e session plénière (extraordinaire) de l’institution à Livingstone en Zambie.C’est un homme expérimenté et rompu à la tâche qui prend les commandes de l’institution de régulation de l’aviation civile africaine.

Travailleur remarquable, Tefera Mekonnen amène avec lui 37 années d’expérience dans le secteur de l’aviation. Il a rejoint la CAFAC en octobre 2015 en tant que directeur des transports. Auparavant, Tefera a travaillé au bureau des projets de l’OACI à Nairobi, qui avait la charge de l’espace aérien de la Somalie. Il a été représentant permanent de l’Éthiopie auprès de l’OACI à Montréal (Canada) pendant huit ans entre 2006 et 2014.

Professionnel compétent, Tefera Mekonnen a exercé diverses fonctions au sein de l’autorité de l’aviation civile éthiopienne, ECAA, depuis 1980 où il a débuté en tant que contrôleur de la circulation aérienne. Par la suite, il a été tour à tour directeur de la planification et de la programmation des transports aériens, directeur du centre de formation ECAA . Il a exercé comme directeur général de l’autorité de 2002 à 2005.

Tefera Mekonnen est entre autres titulaire d’une licence en arts et en économie de l’Université d’Addis-Abeba, d’un diplôme en circulation aérienne, d’une formation qualifiante en économie du transport aérien à l’International Aviation Management Training Institute, IAMTI, Montréal (Canada) et d’un diplôme de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).

Avant sa nomination, il était jusque lors directeur du transport aérien à la CAFAC,  principalement responsable de la libéralisation du transport aérien en Afrique dans le cadre de la décision de Yamoussoukro (YD). Il a ce titre fait une brillante présentation sur la réalisation de Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) lors de la 50ème assemblée générale annuelle de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), qui s’est tenue du 27 au 28 novembre 2018 à Rabat, au Maroc.

En rappel, la Commission africaine de l’aviation civile (CAFAC) a été créée par la conférence  convoquée par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et la défunte Organisation de l’Unité Africaine (OUA), à Addis-Abeba (Éthiopie), en 1964. Le 11 mai 1978, elle devenait une Agence spécialisée de l’OUA dans le domaine de l’aviation civile. Depuis sa création, la CAFAC était techniquement, administrativement et financièrement gérée par l’OACI à travers les contributions des États membres africains. Elle a pris son autonomie par rapport à la gestion de l’OACI, le 1er janvier 2007. Afin de s’acquitter de ces nouvelles responsabilités, la CAFAC a adopté une nouvelle Constitution au cours de la réunion des plénipotentiaires, qui s’est tenue à Dakar (Sénégal), le 16 décembre 2009.

Laissez un commentaire