Mobilité urbaine : Fahari Aviation, la filiale de Kenya Airways, commande 40 taxis volants électriques eVTOL chez Eve

Fahari Aviation, la filiale à 100 % de Kenya Airways, se concentre sur des solutions innovantes et durables pour résoudre différents problèmes, tels que les embouteillages, la livraison des colis, et protection de la faune, entre autres. Depuis 2021, elle s’est associée à la startup Eve, filiale de l’avionneur brésilien Embraer. Ensemble, les deux entreprises travaillent au développement des modèles opérationnels pour une large accessibilité de la mobilité aérienne urbaine (UAM).


Le projet de transport de personnes et de marchandises par taxis volants, de Fahari Aviation, devrait amorcer sa concrétisation à partir de 2026. En effet, c’est à partir de cette année qu’Eve Urban Air Mobility Solutions, startup soutenue par Embraer, livrera les premières unités des 40 véhicules électriques à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) précommandés par la filiale de Kenya Airways en mars dernier.

« L’accord comprend des études conjointes, par le biais d’un groupe de travail, pour développer et faire évoluer le marché UAM (mobilité aérienne urbaine, NDLR) et un modèle commercial pour les opérations de drones cargo au Kenya », affirme le constructeur australien dans un communiqué publié ce mardi 21 juin 2022.

« La mobilité aérienne urbaine est l’avenir du transport et nous sommes honorés d’en être les champions dans la région. Le voyage vers la réalisation du rêve du déploiement des véhicules eVTOL au Kenya est en cours, et le partenariat avec Eve est une étape clé pour nous, dans le cadre de la stratégie d’adoption des nouvelles technologies comme opportunité de croissance pour le développement durable de l’Afrique », affirme Allan Kilavuka, le président-directeur général du groupe Kenya Airways.

Toujours dans le cadre de ses activités, Fahari Aviation a inauguré le 10 juin dernier, à Nairobi, sa première installation clôturée pour drones. Baptisée « Fahari Drone Cage », cette infrastructure unique en Afrique de l’Est, sera utilisée pour la formation et les tests de drones et équipements associés. 

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button