La privatisation partielle de South African Airways sera finalisée d’ici mars 2023 (direction)

South African Airways (SAA) a repris ses opérations commerciales depuis 1 an. Elle devrait basculer sous la gestion du consortium Takatso, avec qui l’État a signé, le 23 février dernier, un accord de cession de 51 % du capital. Le processus se heurte encore à des exigences règlementaires. 


Le processus de rachat par le consortium Takatso, de 51 % du capital de South African Airways, sera finalisé en mars 2023 ; soit à la fin de l’exercice financier 2022/2023 de SAA. C’est l’assurance fait par le transporteur, dans un communiqué publié jeudi 22 septembre 2022. Cette sortie vise à éteindre la rumeur d’une éventuelle liquidation, si le processus de privatisation partielle n’aboutissait pas.

Cette rumeur a été lancée par inadvertance par la directrice générale par intérim du ministère des Entreprises publiques, la veille, face à la commission parlementaire des entreprises publiques, alors qu’elle présentait les états financiers annuels 2017/2018 du pavillon public. « Si l’accord échoue, et que le gouvernement ne peut pas investir plus d’argent dans SAA, alors l’option que nous avons tous travaillé dur pour éviter devra être prise, à savoir la liquidation », a répondu Jacky Molisane, à la question d’un parlementaire.

Mais pour la société, « l’idée selon laquelle SAA sera liquidée si la transaction n’aboutit pas a été sortie de son contexte, et la portée de la déclaration faite par le DG par intérim est exagérée et démesurée ». Elle reconnait néanmoins que « la transaction est en proie à des retards émanant des exigences légales de conformité aux conditions règlementaires de l’aviation et de la Commission de la concurrence ».

« La direction de SAA garantit qu’il existe une variété de ressources au sein de l’entreprise et de l’industrie aéronautique mondiale, qui peuvent être exploitées de manière innovante pour le succès futur de SAA. Nous assurons à nos clients et à toutes nos parties prenantes et partenaires qu’il n’y a aucun plan ni aucune intention de liquider South African Airways », assure-t-elle.

Cette mise au point intervient alors que le fleuron national sud-africain célèbre sa première année d’opération depuis la reprise de ses activités en septembre 2021, après 18 mois de restructuration. Actuellement, il dessert 8 routes, à savoir 6 régionales et 2 domestiques. En pleine croissance, la compagnie amorcera la phase de mise à niveau de sa flotte, qui prévoit au cours de ce mois de septembre 2022, le remplacement des Airbus A319 par des A320, et l’ajout d’un A330 supplémentaire.

Autres articles

Back to top button