La justice rejette la plainte de 33 millions USD d’Airlink contre South African Airways

La Haute Cour de Johannesburg a rejeté ce mardi 1erdécembre, la demande d’Airlink, de poursuivre son ex-partenaire South African Airways (SAA) pour le payement d’une dette de 33 millions USD. Cette somme représente les billets Airlink vendus par SAA en novembre 2019, mais dont les fonds n’ont jamais été reversés.

La justice sud-africaine refuse à Airlink le droit de poursuivre South African Airways (SAA), afin d’obtenir le payement de sa dette de 510 millions de rands (33 millions USD). Selon la compagnie privée sud-africaine, la Haute Cour de Johannesburg a rejeté ce mardi 1er décembre, sa demande pour la poursuite du transporteur public sud-africain, afin qu’il lui reverse son dû. Le transporteur s’est dit déçu par cette décision mais n’entend pas faire un recours immédiat.

Le montant 33,3 millions USD dont il est question, représente les billets Airlink vendus par SAA en novembre 2019, à l’époque où les deux sociétés étaient encore partenaires. Comme prévoyait les clauses du contrat qui les liait, SAA devait reverser cette somme au mois de décembre de la même année. Mis sous plan de sauvetage à cette même période, South African Airways n’a jamais reversé les fonds collectés. C’est ce qui justifie la plainte déposée par Airlink en janvier dernier.

C’est d’ailleurs cette situation conflictuelle accentuée par l’état de SAA (en redressement judiciaire)  qui a conduit à la rupture entre les deux ex-partenaires, qui se sont définitivement séparés en juin dernier après 23 ans de collaboration. Depuis lors, Airlink vole sous son propre code (4Z), et vend ses billets via son propre site internet.

Le Prince Fogue

Lire plus :SA Airlink change de nom pour symboliser son indépendance vis-à-vis de South African Airways


Autres articles

Back to top button