Fly Angola obtient son CTA et vise plus d’avions Embraer

La période de la Covid-19 n’a pas été de tout repos pour Fly Angola. La compagnie privée angolaise a profité de la suspension de ses activités commerciales (en mars 2020) pour se réorganiser.

Depuis le 23 décembre, Fly Angola vole désormais à son propre compte, après avoir obtenu son certificat de transporteur aérien (CTA) deux jours plus tôt.  Lancée en fin 2018, elle opérait jusqu’ici en tant que transporteur virtuel aux côtés de son partenaire technique AeroJet, déployant un Embraer ERJ-145 sur les vols intérieurs en Angola.

La compagnie dispose maintenant de son propre appareil (MSN  145221) peint à ses couleurs. Selon le directeur général, Belarnício Muangala, interviewé par Martin Rivers, le plan de croissance en flotte prévoit l’acquisition d’un second ERJ145 et un ERJ120. 

Depuis sa base de Luanda, Fly Angola vole pour l’instant vers quatre dessertes domestiques à savoir Dundo, Lubango, Saurimo et Catumbela. L’ouverture d’une ligne vers Cabinda devrait intervenir en 2021, « une année d’espoir », selon Muangala.

Selon les dernières statistiques publiées par l'Institut national de l'aviation civile (INAVIC), jusqu'en 2016, 10 compagnies détenaient une licence d’exploitation sur les lignes domestiques d’Angola. Il s'agit de : Aerojet, Air Guicango, Air Jet, Air 26 , Heliang, Heli Malongo, SJL, Bestair, Sonair et TAAG.

Romuald Ngueyap

Autres articles

Back to top button