Ethiopian Airlines pourrait renouer avec l’Argentine d’ici la fin d'année

Depuis le 22 juin dernier, Ethiopian Airlines ne se pose plus à Buenos Aires, la capitale argentine, à cause des restrictions sanitaires anti-Covid-19 en vigueur dans le pays. Depuis lors, São Paulo au Brésil reste sa seule desserte en vol  passager en Amérique latine.

Ethiopian Airlines  (ETH) pourrait à nouveau desservir Buenos Aires à partir du 12 décembre prochain.  C’est du moins ce qui apparaît dans le système de réservation du plus grand transporteur aérien africain.

Ainsi,  à partir de cette date, ETH prévoit d’effectuer 3 vols par semaine à destination de la capitale argentine. Les opérations seront toujours assurées en Boeing 787-8 Dreamliner de 270 places (24 en classe Affaires et 246 en classe économie).  Une annonce officielle de la compagnie reste attendue.

Le dernier vol du pavillon public éthiopien vers Buenos Aires date du 22 juin dernier. « En raison de la fermeture récemment annoncée par les autorités argentines, de la frontière entre le pays et le continent africain, et les décisions administratives répétées qui restreignent le transport aérien, ajoutées aux changements d'horaires et aux annulations de vols réguliers que nous avons reçus ces dernières semaines, il est devenu impossible pour la compagnie de continuer à offrir un service régulier de passagers et de fret », justifiait-il. 

Depuis lors, sa route Addis-Abeba - São Paulo - Buenos Aires s’arrête au Brésil. Jusque-là Ethiopian Airlines projetait son retour en Argentine au 1er novembre prochain. Le fleuron éthiopien avertissait néanmoins que cette suspension restera en vigueur « jusqu'à ce que la situation sanitaire s'améliore, et que les autorités aéronautiques accordent des autorisations permettant de planifier des vols réguliers ».

En absence d’ETH, l’Argentine est privée de liaisons directes avec l'Afrique, mais aussi de certaines lignes vers l’Asie et le Moyen-Orient. Ethiopian Airlines a commencé à desservir la ville argentine en mars 2018, avec initialement 5 vols hebdomadaires, via São Paulo. Mais suite à la récession économique subie par l’Argentine en 2019, le pavillon public était passé à une fréquence de 3 voyages par semaine.

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button