Covid-19 : EgyptAir perd 31 millions USD par mois depuis la reprise de ses opérations en juillet 2020

En juillet 2020, EgyptAir relançait ses vols internationaux après trois mois de suspension en raison de la Covid-19. Mais avec une faible demande du transport de passagers, ses activités plafonnent toujours à 50% de son volume de trafic de 2019.

Depuis la reprise de ses activités en juillet 2020, EgyptAir tourne autour de 50% de son volume de trafic de 2019. C’est ce qu’a révélé Roshdy Zakaria, le président-directeur général du groupe Egyptair Holding samedi 7 mars, face à la presse. Du fait de cette chute considérable de ses opérations, le transporteur perd environ 500 millions de livres égyptiennes ($31,8 millions) par mois, depuis lors. 

Pour faire face aux effets néfastes de la pandémie de la Covid-19,  le groupe a déjà contracté deux prêts. Le premier, d’une valeur de 2 milliards de livres égyptiennes ($127,1 millions), lui a été octroyé par le ministère des Finances, et était destiné au payement des salaires. Le deuxième, soit 3 milliards de livres égyptiennes ($190,7 millions), lui a été attribué par plusieurs banques pour couvrir les frais de location d’avions et quelques charges courantes.

Mais pour répondre à long terme, aux difficultés financières engendrées par la pandémie de la Covid-19, EgyptAir Holding Company envisage de fusionner ses neuf filiales (EgyptAir Airlines, EgyptAir Express, EgyptAir Cargo, EgyptAir Maintenance and Engineering, EgyptAir Ground Services, EgyptAir In-Flight Services, EgyptAir Medical Services, EgyptAir Supplementary Industries et EgyptAir Duty Free) en quatre entreprises. L’objectif est de réduire ses coûts d’exploitation, et par ricochet ses pertes.

Alors qu’EgyptAir peine déjà à joindre les deux bouts, l’entreprise a suspendu le 5 mars dernier, sa route Le Caire – Casablanca (1 vol quotidien), après la prolongation de l’état d’urgence au Maroc jusqu’au 10 avril prochain. Sa flotte Boeing B777-200, équipée des moteurs Pratt & Whitney 112-4000, est clouée au sol depuis le 22 février, après que le réacteur d’un model similaire, exploité par United Airlines, a pris feu au-dessus du Colorado.

Hakim Saidi

Autres articles

Back to top button