Compagnies africaines : en 2020, le trafic de passagers aériens a chuté de 69,8% (IATA)

Depuis le confinement généralisé du monde en mars 2020, le transport aérien vit la pire crise de son histoire. Malgré l’ouverture progressive des frontières des pays à travers le monde, l’année dernière a été catastrophique pour l’industrie du voyage.

L'Association internationale du transport aérien (IATA) qualifie l’année 2020 de « pire de l'histoire » du transport aérien mondial, en particulier pour la demande passagers. En sans surprise, l’Afrique n’en fait pas exception. Selon les chiffres publiés par l’IATA ce mercredi 3 janvier, le trafic des compagnies aériennes africaines a chuté de 69,8% l'an dernier, par rapport à 2019 (année où l’Afrique a enregistré la meilleure performance de toutes les régions du monde). 

La capacité a chuté de 61,5%, et le coefficient d'occupation de 15,4%, pour s'établir à 55,9%. Il s’agit du taux de remplissage le plus bas de toutes les régions du monde. La demande du mois de décembre 2020 était de 68,8%, et donc inférieure à celle de 2019. Et pourtant, les transporteurs africains ont bénéficié de restrictions de voyages internationaux un peu moins sévères que le reste du monde.

Sur le plan mondial justement, le transport de passagers a diminué de 65,9% en 2020, par rapport à 2019. Il s’agit de loin la plus forte baisse du trafic dans l'histoire de l'aviation. La demande de vols internationaux a chuté de 75,6%, la capacité a diminué de 68,1% et le facteur de charge de 19,2%, pour se situé à 62,8%. La demande de voyages domestiques a reculé de 48,8%, la capacité s'est contractée de 35,7%, et le coefficient d'occupation a baissé de 17%, se situant à 66,6%.

Pire, 2021 ne s’annonce pas meilleur. En effet, les réservations pour les voyages prévus en janvier ont diminué de 70% par rapport à il y a un an. « Ce qui exerce une pression supplémentaire sur la trésorerie des compagnies aériennes, et a potentiellement un impact sur le calendrier de la reprise attendue », affirme l’IATA.
 

Maissa Fall

Autres articles

Back to top button