Association des compagnies aériennes d'Afrique australe ( AASA) : le CEO Chris Zweigenthal prend sa retraite

En poste depuis 12 ans, Chris Zweigenthal ne sera plus le président-directeur général de l'Association des compagnies aériennes d'Afrique Australe (AASA) après août 2021. En effet, l’organisation a annoncé ce mercredi 26 mai, le départ en retraite de celui-ci,  pour des raisons personnelles.

 « Il déménagera aux États-Unis pour être plus proche de ses enfants et petits-enfants », précise l’AASA. Monsieur Zweigenthal a rejoint l'Association en février 2002, en tant que directeur général adjoint avant d’être  nommé PDG en mars 2009. 

Ingénieur en génie civil, il a auparavant travaillé pour Transnet, la grande société sud-africaine de chemins de fer, de ports et de pipelines. En 1988, il a rejoint South African Airways (SAA), où il a occupé les postes de direction dans les départements des affaires pétrolières, des opérations aériennes et de la planification marketing. Il a aussi été vice-président des services aux passagers internationaux, et directeur général de SA Alliance Air, une joint-venture sud-africaine, tanzanienne et ougandaise. 

En préparation  à son départ, l'AASA a initié le processus de recrutement d’un successeur afin « d’assurer une transition en douceur ».

« Bien que nous ayons été confrontés, et continuons à faire face à de sérieux défis, l'industrie du transport aérien en Afrique Australe est profondément redevable à Chris, pour l'engagement constructif et la bonne volonté qu'il a impulsé dans le secteur, en particulier auprès des régulateurs gouvernementaux, des décideurs, des législateurs, des États et des fournisseurs de services dans toute la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) », témoigne Elmar Conradie, CEO de Safair et  président en exercice du conseil d'administration de  l'AASA.

Pour rappel, l'AASA a été créée en 1970 en tant qu'organisme industriel à but non lucratif, représentant initialement les intérêts communs des compagnies aériennes de l’Afrique du Sud. Après la réadmission du pays dans le concert des nations en 1994, le mandat de l’AASA a été élargi pour représenter les transporteurs du sud de l'équateur, y compris ceux des îles de l'océan Indien. AASA compte aujourd’hui 21 compagnies aériennes, principalement de la Communauté de développement d'Afrique australe ( SADC). Elle comprend  par ailleurs 37 membres associés dont des fournisseurs de services aéroportuaires, des sociétés pétrolières, des constructeurs d'aéronefs, des fabricants de moteurs, des sociétés d'assistance en escale, des fournisseurs de services et d'autres associations industrielles et partenaires.

Hakim Saidi

Autres articles

Back to top button