Air Tanzania réceptionne son cinquième Dash8-Q400

Entre 2016 et 2019, la flotte d’Air Tanzania s’est agrandie à un rythme de deux nouveaux avions flambant neufs tous les ans. Le transporteur public tanzanien dispose maintenant de 8 avions dont deux Dreamliner. Conformément à son plan d’affaires, trois nouveaux appareils devraient être ajouter d’ici l’an prochain. Elle mise sur ce renforcement opérationnel pour redresser sa trésorerie déficitaire depuis 5 ans.

Air Tanzania a pris livraison de son cinquième Dash8- Q400 le vendredi 30 juillet. L’appareil ( msn  4624, 5H-TCK,  baptisé Saadani National Park) , a atterri dans l’après-midi à  l’aéroport international Julius Nyerere de Dar-Es Salaam, accueilli  à  l'arrivée par la Présidente de la république Samia Suluhu Hassa.
Selon les spécifications techniques, cet appareil flambant-neuf peut accueillir jusqu’à 78 passagers dont 10 en classe Affaires et 68 en classe Economie. Avec un rayon d’action de 2063 km, il participera au renforcement du réseau domestique et régionale de la compagnie aérienne.

Ces derniers années, l’Etat tanzanien a consenti d’énormes investissements pour booster la compétitivité de son pavillon national. En 5 ans, Air Tanzania a vu sa flotte plus que doubler atteignant désormais 9 appareils soit deux Dreamliner 787-8, deux Airbus A220-300, cinq Dash 8-400. Ceux-ci sont loués à la compagnie par le bailleur public TGF - Tanzania Government Flight.D’ici la fin de l’année,  il est prévu l’ajout de deux autres Airbus A220-300, a fait savoir le premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa, qui s’exprimait en avril dernier devant le Parlement.


En renforçant la flotte, l’Etat entend ainsi donner tous les moyens opérationnels a Air Tanzania  afin qu’elle redresse sa pente après une demi-décennie dans le rouge. Dans un rapport rendu public en avril dernier, le contrôleur et auditeur général Charles Kichere, a révélé que la compagnie avait subi des pertes allant jusqu'à 150 milliards de shillings ($64,6 millions) au cours des cinq dernières années – dont 60 milliards de shillings en 2020. Sur la même période, la compagnie a vu sa dette s’alourdir atteignant désormais 45 milliards de shillings ($19,4 millions). «Les avions d’Air Tanzania volant vers l'étranger peuvent être saisis, c'est un fait», a prévenu Charles Kichere indiquant « qu’il y a plusieurs défis que le gouvernement devrait relever immédiatement ».

Autres articles

Back to top button