Air Algérie repart à Francfort en Allemagne

A la faveur d'une réouverture partielle des frontières aériennes du pays, Air Algérie a renoué avec l’international la semaine dernière. Le transporteur est désormais dans un processus de reconstruction progressive de son réseau prépandémie.  

Air algérie a repris ses services entre Alger et Francfort en Allemagne. La compagnie aérienne propose désormais une rotation hebdomadaire (tous les mercredis) entre capitale algérienne et la capitale financière allemande.

Sur cette nouvelle route, Air Algérie est en concurrence avec Lufthansa qui propose actuellement deux vols par semaine entre les deux villes.

C’est le 1er juin dernier que le pavillon algérien a repris ses vols internationaux réguliers après plus d’un an d’absence. Pour son retour à l’international, Air Algérie, propose en plus de Francfort, trois vols hebdomadaires vers la France (deux Paris et un Marseille) ainsi qu’un voyage par semaine respectivement vers la Turquie (Istanbul), l’Espagne (Barcelone) et la Tunisie (Tunis).

« Nous avons opté pour une reprise graduelle en se focalisant sur les dessertes où se trouvent les plus fortes communautés algériennes », explique Amine Andaloussi, porte-parole d’Air Algérie, qui rappelle que, conformément aux exigences sanitaires, les personnes entrant en Algérie, ressortissants ou étrangers, devront présenter, à leur arrivée, un test PCR de moins de 36 heures, et seront soumis à une quarantaine obligatoire de 5 jours dans l'un des établissements hôteliers dédiés. 

Pour le moment, seuls les aéroports d'Alger, Constantine et Oran sont ouvert au trafic international. L’annonce de nouvelles dessertes devrait intervenir dans les prochaines semaines mais Amine Andaloussi rappelle que cela sera étroitement lié à l’avis du Comité scientifique chargé de l'évolution de la pandémie de coronavirus en Algérie – le pays enregistré à ce jour environ 131 000 cas de contamination dont quelque 3518 décès. 

De toute évidence, cette reprise des vols internationaux d’Air Algérie – après ceux domestiques effectifs depuis le 6 décembre – aura pour effet de soutenir la trésorerie, laquelle s’est drastiquement effritée l’an dernier. Selon le porte-parole, la compagnie – qui exploite une flotte d’une cinquantaine d’avions –a enregistré une perte en revenus de près de 300 millions de dollars en 2020.

Oli Ulrich ( Stagiaire)

Autres articles

Back to top button