Afrique du sud : le gouvernement présélectionne 3 partenaires stratégiques pour la relance de SAA

Le plan de sauvetage de South African Airways (SAA) connait une avancée.  Parmi la trentaine de soumissionnaires, le gouvernement sud-africain a finalement retenu 3 partenaires stratégiques pour accompagner la relance de la compagnie publique, placée sous redressement judiciaire depuis le 5 décembre 2019. 

 Le nom du partenaire choisi sera dévoilé le mois prochain, a annoncé le ministre des Entreprises Publiques Pravin Gordhan, dans un entretien accordé à Bloomberg TV, vendredi 12 février. 

SAA tournait à perte depuis 2011, malgré les multiples renflouements financiers de l'État. Le 14 juillet 2020, un plan de sauvetage de 10,5 milliards de rands ($725 millions) a été   adopté. Celui-ci  prévoit le licenciement de 2 700 salariés (environ 60% de ses effectifs) – A la fin d’août, c’est près de 3200 employés qui ont finalement opté pour des départs volontaires. Le transporteur,  qui n’a effectué aucun vol commercial de passagers depuis mars 2020, devrait reprendre ses opérations avec une flotte initiale de 6 avions mais il peine toujours à vendre ses appareils Airbus A340 restants ( six A340-600 et cinq A340-300).

Si Pravin Gordhan se veut pour l’instant peu loquace sur le trio présélectionné, certains médias locaux croient savoir qu’Ethiopian Airlines et Fairfax Africa Holdings, la filiale cotée de la société d'investissement canadienne y figureraient. Mais Tewolde GebreMariam, le PDG de la compagnie éthiopienne, laisse planer des doutes. S'exprimant récemment lors d'une conférence en ligne CAPA,  Gebremariam a déclaré que les discussions avec le gouvernement sud-africain «ont été un défi jusqu'à présent». « Nous discutons toujours, mais je dirais qu'il n'a pas fait les progrès escomptés », a-t-il déclaré.

Entre temps, le processus de sauvetage de SAA se heurte aujourd’hui à plusieurs écueils notamment la mobilisation des fonds nécessaires pour sa mise en œuvre. Sur les 10,5 milliards de rands requis, les administrateurs ont confirmé à ch-aviation qu'ils avaient reçu à ce jour 7,8 milliards de rands (539 millions USD), dont 5 milliards de rands (345 millions USD) le 12 février.  Le conseil d’administration intérimaire, mis en place en décembre dernier, fait également face aux syndicats notamment celui des pilotes qui multiplient les procédures judiciaires, afin d’obtenir un meilleur deal compensatoire.

( 1 rand = 0.069 USD)

Le Prince Fogue

Autres articles

Back to top button