AFRAA fuel programme : un demi-million de dollars d’économies en carburant pour 12 compagnies africaines en 2021

Le carburant continue d'être un élément de coût clé dans la structure des coûts des compagnies aériennes. En 2011, l’AFRAA a mis en place un comité directeur carburant avec pour mission principale de trouver des moyens d'alléger le fardeau des coûts et d'aborder également les questions relatives à la qualité, aux taxes et aux redevances sur le carburant.


Initié par l’association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), « le fuel programme 2021 » devrait permettre de réaliser des économies de coûts estimées à 0,5 million de dollars pour les compagnies aériennes participantes pour la période 2021-2022. C’est ce qui ressort du communiqué publié le mercredi 4 août par l’institution.

Dans le cadre du programme 2021, 12 compagnies aériennes s’y sont engagées à savoir : Air Bostwana, Air Burkina, ASKY, Astral Aviation, Kenya Airways, LAM Mozambique, Precision Air, RwandAir, South African Airways, TAAG Angola, Camair-co et Congo Airways.

A en croire l’AFRAA, « le fuel programme » qui se déroule sur une base annuelle, a permis aux compagnies aériennes participantes de réaliser un total d'économies de 55 millions de dollars depuis sa création en 2012.

« La durabilité de l'industrie aérienne africaine est l'une des principales priorités de l'AFRAA. Des taxes, redevances et frais excessifs rendent les compagnies aériennes africaines moins compétitives car ces prélèvements ont un impact significatif sur leur performance financière. C'est dans ce contexte qu'elle établit en permanence des initiatives et des projets communs pour ses membres », a commenté Abdérahmane Berthé, Secrétaire général de l'AFRAA.  « Nous continuerons à faciliter une coopération bénéfique entre les compagnies aériennes africaines dans le but de mettre en œuvre des  solutions communes rentables sur divers aspects des opérations aériennes. J'invite davantage de compagnies aériennes à participer au projet […] qui est bien aligné sur les actions du pilier 6 du plan de relance Covid-19 de l'AFRAA sur la gestion des coûts. ».

Pour Sanjeev Gadhia, PDG d'Astral Aviation, « le carburant est une composante si importante des coûts d'exploitation d'une compagnie aérienne que des efforts intenses dans l'industrie sont nécessaires pour réduire ces coûts et améliorer l'efficacité énergétique. Les prix des carburants en Afrique ont historiquement été 20 % plus élevés que dans d'autres régions, même si les sources et les chaînes d'approvisionnement sont similaires. Grâce à la participation d'Astral Aviation au projet, nous avons atteint la compétitivité des prix du programme de carburant et la réduction des coûts grâce aux efforts de lobbying et aux économies d'échelle. En tant que président du comité, Astral Aviation continuera de soutenir les efforts coordonnés de l'AFRAA pour atteindre la durabilité de l'industrie aéronautique en Afrique. »


Notons que le comité carburant de l’AFRAA travaille en outre au lobbying en étroite collaboration avec les parties prenantes de l'industrie (compagnies aériennes, associations industrielles, fournisseurs de carburant, gouvernements et autorités réglementaires) pour la réduction des taxes et les frais élevés sur les carburants; à relever les défis uniques auxquels sont confrontées les compagnies aériennes africaines en matière de carburant ;  à renforcer  des capacités des membres participants en matière d'achat et de gestion de carburant grâce à des experts en négociation disponibles au sein des membres et/ou dans l'industrie.

Autres articles

Back to top button