Breaking News :

mercredi 25 novembre 2020

Comair : NUMSA attaque en justice le plan de suppression de 400 emplois

NUMSA, le plus grand syndicat d’Afrique du Sud, a saisi un Tribunal du travail pour bloquer le projet de licenciement de 400 travailleurs prévu par Comair, placée en redressement judiciaire. Le personnel de la compagnie (2200) est en congé technique sans solde depuis fin mars, date de cessation de ses activités. Son rachat par SA Bidco est en cours.

Pour le Syndicat national des métallurgistes d'Afrique du Sud (NUMSA), les licenciements de 400 travailleurs projetés Comair, sont « illégaux et injustes ». Le 31 octobre dernier, les administrateurs provisoires de l’entreprise privée sud-africaine (propriétaire de la compagnie kulula.com) ont pourtant annoncé avoir conclu une convention collective avec les syndicats, relativement aux réductions de postes (400 sur 2 200).

NUMSA qui dit ne pas être partie prenante audit accord, a saisi un Tribunal du travail, afin de  bloquer le processus. Réuni pour la circonstance le jeudi 19 novembre, la cour a renvoyé l’affaire à une date ultérieure. Ces suppressions d’emplois sont prévues par le plan de sauvetage de Comair, rendu public en début septembre.

Avant d’arriver aux licenciements, le partenaire franchisé de British Airways a mis son personnel en congé technique sans solde, depuis la suspension de ses activités le 27 mars, en raison de la pandémie de la Covid-19. Une décision que NUMSA dénonce également. Le transporteur affichait jusqu’en 2018, 72 années consécutives de rentabilité. Mais depuis l'arrêt de ses opérations, il est en difficulté financière. C’est ce qui l’a contraint à se mettre sous plan de sauvetage en mai dernier.

Il pourrait bientôt sortir de cette situation, à la faveur de son rachat par SA Bidco (une nouvelle entité sud-africaine qui comprend d'anciens membres du conseil d'administration et des dirigeants de Comair). La Commission de la concurrence a approuvé le projet de fusion entre les deux entités, et Bidco a déjà obtenu les emprunts nécessaires au financement du plan de sauvetage évalué à 61 millions d’euros. Le retour dans les airs de la compagnie pourrait intervenir d’ici décembre.

 Le Prince Fogue

Lire aussi :  Comair bientôt rachetée par SA Bidco qui va piloter le plan de sauvetage pour un redécollage d’ici décembre

Comair : 61 millions d’EUR pour la relance et 400 employés à licencier

Partager
Mot clé :
Précédent

ASKY porte sa flotte à 10 avions avec l

Suivant

EgyptAir revient au Maroc en décembre

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.