Breaking News :

mercredi 25 novembre 2020

Le capital de Royal Air Maroc augmentera de 314 millions d'euros

RAM augmentera son capital de €314 millions d'euros au cours d’une souscription qui sera ouverte, pendant 1 mois, à partir du 20 novembre. Le Fonds Hassan II y souscrira à hauteur de €140 millions. Un plan de restructuration, incluant la suppression de 858 emplois, est en cours. L’Etat projette un résultat net déficitaire de €345 millions pour l’exercice 2020.

Engluée dans des difficultés financières et opérationnelles énormes, Royal Air Maroc (RAM) s’apprête à augmenter son capital de 3,4 milliards de dirhams (plus de 314 millions d'euros). Dans une annonce de la compagnie, reprise par la presse locale, il est indiqué que, la souscription au capital de l’entreprise sera ouverte du vendredi 20 novembre au 20 décembre prochain. Une opération de renflouement qui fera passer le capital de RAM de 3,6 milliards de dirhams à 7,02 milliards.

Cette recapitalisation du pavillon marocain s’appuie sur l'émission de 34 millions de nouvelles actions, d’une valeur nominale de 100 dirhams (9,27 euros) chacune. « Ces nouvelles actions seront libérées au moins du quart de leur montant nominal lors de leur souscription, soit en espèces, soit par compensation avec des créances liquides et exigibles des souscripteurs vis-à-vis de la société. Le solde sera libéré une ou plusieurs fois, sur appel du conseil d'administration », précise l'avis accompagnant cette opération.

Le Fonds Hassan II – créé en 2000 pour soutenir l'investissement dans les infrastructures et les projets structurants du nouveau règne – souscrira à cette opération, en tant qu’actionnaire, pour un montant de 1,5 milliard de dirhams (140 millions d'euros). La somme a par ailleurs déjà fait l'objet d'une publication de la Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP).Le montant restant sera souscrit par l’Etat dont une enveloppe de 1,17 milliard de dirhams au titre du projet de loi de finances 2021, contre 700 millions de dirhams en 2020.

 

RAM restera dans le rouge cette année. La DEPP projette une baisse de 56% de son chiffres d’affaires à 6,63 milliards de dirhams (614 millions d'euros) et un résultat net déficitaire de 3,73 milliards de dirhams ( 345 millions d'euros) pour l’exercice 2020, la crise de la Covid-19 ayant eu un impact sévère sur ses opérations. Un plan de restructuration est actuellement en cours d’implémentation. Celui-ci prévoit le reprofilage des effectifs avec la suppression de près de 858 emplois ; le redimensionnement de la flotte avec la location ou la vente d’une vingtaine d’aéronefs ainsi que la compression de son réseau avec la suppression de plusieurs lignes en Afrique, Asie, Europe et Amérique.

Romuald Ngueyap

Partager
Mot clé :
Précédent

Kenya Airways obtient le feu vert des lo

Suivant

Airlink étend ses ailes vers Lubumbashi

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.