Breaking News :

mercredi 25 novembre 2020

L’IATA, l’AFRAA et la CAFAC s’allient pour accompagner la mise aux normes des compagnies africaines

L’IATA, l’AFRAA et la CAFAC ont lancé un programme de sécurité aerienne de 3 ans destiné aux compagnies africaines, issues des pays signataires du MUTAA. L’initiative, financée par la BAD, vise l’obtention de leurs certifications IOSA/ISSA. Le projet inclut également la formation de leur personnel.

« Fournir un soutien technique aux exploitants aériens africains des États parties au Marché unique du transport aérien en Afrique (MUTAA), pour s'assurer qu'ils atteignent et maintiennent les normes mondiales de sécurité aérienne. » Voilà l’objectif visé par le projet de sécurité lancé vendredi 13 novembre, par L'Association internationale du transport aérien (IATA), l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) et la Commission africaine de l'aviation civile (CAFAC).

D’une durée de trois ans, l'initiative identifiera les compagnies aériennes éligibles, mènera des analyses de leurs lacunes, et recommandera des mesures correctives pour chaque transporteur participant, afin de les préparer aux audits de sécurité opérationnelle de l'IATA (IOSA) ou à l'évaluation IATA Standard safety assessment (ISSA). Dérivée de l’IOSA, l’ISSA est conçu pour les exploitants de plus petits aéronefs, qui ne sont pas éligibles à l'IOSA.

L'IOSA étant une condition d'adhésion à l'IATA et à l'AFRAA, les principaux bénéficiaires de ce programme sont les compagnies africaines non membres de ces deux organisations. Il est financé par une subvention de la Banque africaine de développement (BAD), fournie à la CAFAC.

«Le but ultime du projet est d'améliorer les niveaux de sécurité du secteur aérien en Afrique. En effet, les objectifs de sécurité de la Déclaration d'Abuja de 2012 stipulent que toutes les compagnies aériennes basées en Afrique obtiennent la certification IOSA ou ISAA d'ici la fin de 2022 », a déclaré Abdérahmane Berthé, Secrétaire général de l'AFRAA.

En outre, le personnel des compagnies aériennes participantes recevra une formation sur les systèmes de gestion de la qualité et de la sécurité. L'IATA, l'AFRAA et la CAFAC organiseront également des ateliers et des sessions de formation dans leurs installations de Nairobi, Johannesburg et Dakar.

Lancé en janvier 2018, le MUTAA est un pilier logistique essentiel au succès de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).  À ce jour, 34 des 55 pays membres de l'Union africaine (UA) l’ont signé.

Romuald Ngueyap

Lire aussi : L’AFRAA enregistre 2 nouvelles compagnies membres et 3 nouveaux partenaires

Partager
Mot clé :
Précédent

Le Cameroun investit €46 millions pour

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.