Breaking News :

mercredi 25 novembre 2020

Congo Airways pourrait prendre livraison de son premier E190-E2 en décembre 2021

Congo Airways n’exclut pas une livraison anticipée de son premier Embraer E190-E2 d’ici la fin 2021. Son carnet de commande comprend quatre unités (deux fermes et deux droits d’achat). La reprise des vols régionaux est imminente. Les projets de handling, l’atelier de maintenance et le futur centre de formation sont toujours à l’étude.

Le premier Embraer E190-E2 de Congo Airways pourrait entrer en flotte d’ici décembre 2021.  C’est ce qu’a révélé le PDG, Désiré Balazire, mardi 10 novembre en marge de la 52e assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA).

En décembre 2019, Congo Airways avait signé une commande ferme avec Embraer portant sur l'acquisition de deux E175 avec des droits d'achat sur deux appareils supplémentaires. Ladite commande a été convertie, en mai dernier, en quatre E190-E2 (deux fermes et deux droits d’achat. « C'est possible d'avoir une livraison anticipée en décembre 2021. Dans le contrat signé, la livraison normale est prévue en mai 2022 » a-t-il dit.  Ils sont configurés en 96 sièges dont 12 en classe Affaires.

Ces E-jets régionaux, d’une valeur totale de 256 millions de dollars doivent remplacer les deux Q400 actuellement en service. Selon Embraer, L’E190-E2 avec sa portée de 2874 nm est capable de rallier toutes les capitales africaines et une grande partie du Moyen Orient sans escale, depuis Kinshasa, la base opérationnelle de Congo Airways. Le transporteur projette une augmentation de 20% de son profit au cours des cinq ans suivant la mise en service de l’appareil.  

En mai dernier, Désiré Balazire – nouvellement élu Président du conseil exécutif de l’AFRAA pour une période d’une année – indiquait que « l’option de l’A220 est toujours sur table » pour soutenir sa flotte Airbus qui comprend deux A320ceo.

Dans le cadre de la reprise de ses vols régionaux, la compagnie envisage de relancer d’ici peu ses vols à destination de Johannesburg, Douala et Cotonou.  Dans son plan de croissance, elle vise aussi Abidjan, Libreville, Bujumbura, Bangui, et Nairobi au Kenya.

Les défis d’après crise seront énormes, reconnait le patron de Congo Airways, qui estime que la nouvelle ère post pandémie nécessitera un pragmatisme adossé sur l’innovation et la transformation. La compagnie travaille d’ailleurs sur la diversification des sources de revenus, notamment avec les projets de handling, l’atelier de maintenance et le futur centre de formation.

Romuald Ngueyap

Lire aussi : Cameroun : le constructeur brésilien Embraer s’engage à accompagner le plan de sauvetage de Camair-Co




Partager
Mot clé :
Précédent

Qatar Airways revient en Algérie et aux

Suivant

Afriqiyah Airways relance ses vols vers

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.