Breaking News :

mardi 24 novembre 2020

8 Bombardier CRJ200 et certains moteurs de SA Express mis aux enchères

8 Bombardier CRJ200 appartenant à SA Express ont été mis aux enchères, de même que 9 moteurs de rechange et 2 groupes auxiliaires de puissance (APU). La vente, conduite par un cabinet américain, aura lieu le 18 novembre.FlySax, la société retenue pour le rachat de la compagnie, n'est pas intéressée par ces actifs. 

Les enchères pour l’achat de 8 Bombardiers CRJ200 (pas en état de voler),  9 moteurs de rechange et  2 groupes auxiliaires de puissance (APU) « non certifiés » appartenant à SA Express se poursuivent sur le site de vente  Allsurplus. Selon Business Insider South Africa, des pièces de rechange pour avion, y compris les pneus, sont également à vendre. Le site sud-africain affirme que la vente aux enchères aura lieu le 18 novembre prochain, conduite par le cabinet américain GoIndustry.

En effet, FlySax ne prévoit pas d'acheter les actifs mobiliers de SA Express. La jeune entreprise, composée des employés du transporteur  et qui avait été retenue fin septembre pour son rachat, n’est intéressée que par les itinéraires, les droits d'atterrissage et certaines licences réglementaires non expirées de la compagnie  sud-africaine. 

Pour rappel des faits, les  opérations commerciales de SA Express sont suspendues depuis le 18 mars, après que la compagnie a été placée en redressement judiciaire le 6 février. Une liquidation provisoire avait été prononcée par la justice le 28 avril, faute d'argent pour financer son sauvetage. Le verdict final a finalement été reporté ce 28 octobre à la Haute cour de Gauteng. Entre temps, l'offre de  FlySax a été retenue parmi 17 renchérisseurs, pour la reprise du transporteur. Elle devra  fournir au minimum 250 millions de rands (14,5 millions USD). Cette somme servira à racheter la société, payer en partie ses créanciers et lui fournir des capitaux initiaux pour relancer ses activités.Pour ce faire, elle s'est associée à Uprise.Africa, une plateforme de financement participatif et de capital-investissement, pour une opération de crowdfunding.

Le Prince Fogue

Lire aussi : SA Express sauvé de la liquidation par ses employés qui la rachètent

Partager
Mot clé :
Précédent

Les revenus du transport aérien devraie

Suivant

Gulf Air revient au Maroc le 7 novembre,

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.