Breaking News :

mercredi 25 novembre 2020

Les revenus du transport aérien devraient baisser de 46% en 2021

Selon la dernière analyse de l’IATA, les revenus du transport aérien baisseraient de 46% en 2021, par rapport à 2019. La précédente analyse de l’organisation prévoyait une baisse d'environ 29%. Cette différence est la conséquence du retour des restrictions de voyage dans certains pays.

L’avenir à court terme du transport aérien s’annonce de plus en plus difficile. C’est ce qui ressort de la dernière analyse publiée par l’Association internationale du transport aérien (IATA) ce mardi 27 octobre. Elle révèle qu’en 2021, les revenus totaux de l'industrie baisseraient de 46% par rapport aux 838 milliards USD produits en 2019.

« Bien que les compagnies aériennes aient pris des mesures drastiques pour réduire leurs coûts, environ 50% des coûts des compagnies aériennes sont fixes ou semi-fixes, du moins à court terme. Le résultat est que les coûts n'ont pas baissé aussi vite que les revenus. Par exemple, la baisse d'une année sur l'autre des coûts d'exploitation pour le deuxième trimestre était de 48% comparativement à une baisse de 73% des revenus d'exploitation, sur la base d'un échantillon de 76 compagnies aériennes », explique l’IATA.

« De plus, comme les compagnies aériennes ont réduit leur capacité en réponse à l'effondrement de la demande de voyages, les coûts unitaires ont augmenté, car il y a moins de sièges sur lesquels répartir les coûts », ajouté l’Association. Selon elle, les résultats préliminaires du troisième trimestre montrent que les coûts unitaires ont augmenté d'environ 40% par rapport à l'année précédente.

La précédente analyse de l’organisation prévoyait une baisse des revenus d'environ 29% en 2021, par rapport à 2019. Cela reposait sur les attentes d'une reprise de la demande au quatrième trimestre de 2020. La reprise a cependant été retardée par la recrudescence de la pandémie de la Covid-19, qui a entraîné le retour des restrictions de voyage dans certains pays. L'institution s'attend à une baisse de 66% du trafic international en 2020, rapport à 2019, et une chute de 68% de la demande en décembre 2020.

Le Prince Fogue

 Lire aussi Afrique : un retour complet aux niveaux de 2019 n'est pas attendu avant la fin de 2023 (IATA)

Partager
Mot clé :
Précédent

Air Seychelles ouvre une route saisonni

Suivant

8 Bombardier CRJ200 et certains moteurs

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.