Breaking News :

mardi 27 octobre 2020

Covid-19 : Air Namibia réduit les salaires de 50%

Air Namibia a divisé de moitié les salaires des membres d'équipage et du personnel au sol.La mesure, qui court jusqu'en novembre, exempte cependant ceux actuellement déployés sur les vols domestiques et les employés de la direction générale. Cette réduction salariale vise à assurer la survie de l’entreprise dont la situation économique déficitaire a été aggravée par la pandémie de Covid-19.

Les membres d'équipage et le personnel au sol en arrêt de travail depuis la suspension des opérations d’Air Namibia en mars, pour cause de pandémie de Covid-19, ont vu leur salaire réduit de moitié. La mesure, qui a pris effet sur les salaires de septembre va se poursuivre jusqu'à novembre.C’est ce que révèle The Namibian ce mercredi 30 septembre, citant une correspondance du directeur général par intérim de la compagnie nationale namibienne, adressée aux employés.  

Theo Mberirua explique que l’entreprise a besoin d’argent pour garantir sa survie, sa situation économique déficitaire ayant été accentuée par l’arrêt des activités. Selon lui, les coûts fixes de la société (location d'avions, coût de maintenance, salaires, carburant) sont largement au-dessus des revenus. « Cela a un impact négatif sur la trésorerie de la compagnie aérienne, dans la mesure où la poursuite des opérations nationales est mise en péril », confie-t-il.

En revanche, les pilotes de ligne et le personnel de cabine effectuant les vols domestiques, et les salariés en service à la direction de l’entreprise sont exemptés de cette réduction. Une discrimination que le président du Syndicat namibien des équipages de cabine dénonce. Pour Reginald Kock, le fait que certains employés soient restés sans travailler n’est pas de leur faute.

La dette d’Air Namibia à l’égard de ses fournisseurs est évaluée à 42,3 millions USD. Pour rétablir sa solvabilité et mettre en œuvre un nouveau modèle commercial rentable, la compagnie a besoin de 8 milliards de dollars namibiens (475 millions USD). Mais jusqu’ici, le gouvernement n'a offert qu'un dixième de ce montant.

Le Prince Fogue


Lire aussi Air Namibia : Le directeur financier et le porte-parole démissionnent au milieu des turbulences

Partager
Mot clé :
Précédent

Afrique : 4,5 millions d'emplois menacé

Suivant

Cameroun : le constructeur brésilien Em

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.