Breaking News :

mardi 20 octobre 2020

Abdérahmane Berthe, SG de l'AFRAA, distingué sur l'échiquier international

L'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) continue de faire parler d'elle. Son Secrétaire général, Abdérahmane Berthe, a obtenu " le prix de reconnaissance" lors des Prix du transport aérien 2020, qui ont eu lieu le 28 août  à Athènes en Grèce. 

Le Prix individuel ATN ( Air Transport News)  a été remis à M. Berthé en reconnaissance de ses efforts à la tête de l'AFRAA, qui ont abouti à être classé comme un pionnier de l'industrie aéronautique africaine.

Pour l'association qui regroupe 45 compagnies aériennes africaines,  cela souligne davantage le leadership de l'AFRAA pour représenter et servir ses membres pendant qu'elle  travaille en étroite collaboration avec les partenaires, organisations de l'industrie, gouvernements et parties prenantes.


A l'occasion de la remise du prix, M. Berthé a déclaré: "Je suis honoré de recevoir ce prix de ATN. Je ne baisserai pas dans les efforts d'innovation continus, avec le soutien du Secrétariat de l'AFRAA, des membres et des partenaires, pour réaliser une transformation significative qui va développer et soutenir l'industrie aérienne tout en ayant un impact positif sur le progrès économique à travers le continent africain".

Natif de Bamako, Abdérahmane Berthe a pris les commandes de l'AFRAA en janvier 2018, en remplacement du  Zimbabwéen Elijah Chingosho.Cet ingénieur en aéronautique, diplômé de l’École nationale de l’aviation civile et de l’Institut de gestion des entreprises de Toulouse (IAE), a commencé sa carrière au sein des compagnies régionales françaises Air Corse et Air Littoral.Fin connaisseur des enjeux des transports aériens en Afrique, il a successivement été  directeur général de Air Mali( 2007-2013), puis de Air  Burkina( 2013- juin 2017).

A la tête de l'AFRAA depuis deux ans, M. Berthe milite  pour l'amélioration  de la compétitivité des transporteurs africains qui subissent toujours le poids d'un environnement difficile alourdi par des taxes élevées, un carburant d'aviation cher, et une faible connectivité intra-africaine.

Dans son plan d'action pour les années à venir, il a fixé comme priorités pour l’AFRAA : Le maintien d'un  bon niveau de sécurité et de sûreté; l'augmentation de la part de marché des compagnies aériennes africaines dans le transport aérien mondial; l'atteinte de l’objectif d’un transport aérien durable; le développement du  le capital humain ; la promotion de  la coopération entre les compagnies africaines et le renforcement de  l’intelligence des données à travers les études de marché, les études statistiques et les services de conseil.

Partager
Mot clé :
Précédent

IATA: Les voyageurs qui refusent de port

Suivant

L’ASECNA réceptionne un nouvel avion

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.