Breaking News :

vendredi 27 novembre 2020

Comair pourrait relancer ses activités plus tôt que prévu à la faveur d’un renflouement de 90 millions USD

Il n’est pas exclu que Comair reprenne les airs plus tôt que prévu. La compagnie privée sud-africaine discute actuellement avec deux investisseurs potentiels, qui aimeraient que celle-ci revole avant le 1er novembre, a déclaré la PDG, Wrenelle Stander .

S’exprimant le 17 juillet au micro d’ « AviaDev Insight Africa », le podcast présenté  par Jon Howell, Wrenelle Stander  a révélé que les  financiers dont l’identité reste secrète, sont prêts à débloquer les 1,5 milliards de rands ( 90 millions de dollars) nécessaires pour mettre en œuvre le plan de redressement. « Ils aimeraient également que nous passions à au moins 20 avions au cours des 18 prochains mois, et ils ont tous deux indiqué qu'ils ne voudraient pas que nous vendions nos activités auxiliaires », a-t-elle ajouté.

Selon Tourism Update, ces deux derniers points contrastent avec l’idée des praticiens du sauvetage de l’entreprise, qui prévoient une réduction de sa flotte de 27  à 16 avions (treize 737-800s et trois 737-400s), et la vente de certaines de ses filiales. A ce propos, madame Stander explique que la question de la réduction de la flotte de Comair n’était pas encore évacuée.

La compagnie qui fonctionne sous la bannière Kulula.com et qui exploite la franchise sud-africaine de British Airways, est sous plan de sauvetage depuis le 5 mai dernier, après que la crise de la Covid-19 a accentué ses difficultés financières. Après 72 années consécutives de rentabilité, Comair a perdu près de 35 millions de dollars entre le 1er juillet et le 31 décembre 2019.

Le Prince Fogue

Partager
Mot clé :
Précédent

Au Lesotho, Mohahlaula Airlines se tourn

Suivant

Air Burkina relance ses vols domestique

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.