Breaking News :

mardi 29 septembre 2020

Camair-Co : les syndicats rejettent la mise en congé technique de 371 employés

Imbroglio entre la direction de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) et les syndicats. A l’issue d’une réunion intersyndicale tenue hier dimanche 21 juin 2020, le Syndicat des travailleurs des transports aériens (STTA), le Syndicat national des travailleurs de l’aviation au sol (SYNTAS), le Syndicat des personnels du transport aérien et activités connexes (SNPTA), le Syndicat des pilotes de la compagnie nationale de transport aérien du Cameroun (SPINAC), le Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC) et le SNFDA, ont rejeté la décision de mise en chômage technique de 371 travailleurs, prise deux jours plutôt par le top management de la compagnie nationale camerounaise.

Selon les six organisations, « le dossier du chômage technique est actuellement au niveau du conseil d’administration dont ils attendent la position pour aviser ». « Par conséquent, nous, présidents des syndicats soussignés, demandons aux travailleurs de ne pas tenir compte de cette décision unilatérale, et de vaquer normalement à leurs occupations », conseillent-ils. Les mis en cause devrait donc occuper leur poste respectif ce lundi 22 juin ; jour où débute en principe leur mise en chômage technique.

Pour la direction, « cette décision a principalement pour objectifs de limiter l'accroissement de la dette salariale, de réduire les risques de contagion du personnel et de maîtriser les charges de fonctionnement au cours de la présente phase de gestion de la sortie de crise ». Dans une récente correspondance adressée au ministre des Finances, le DG de Camair-Co, Louis Georges Njipendi Kuotu, requière le règlement préalable des arriérés de salaires du personnel pour les mois de mars, avril et mai 2020.  

Le fleuron national a suspendu ses opérations depuis le 1er avril dernier, et est donc logiquement privé de revenus. Mais au-delà de la Covid-19, le transporteur aérien ne devrait pas revoler avant au moins trois mois. Ceci parce qu’il ne dispose d’aucun avion opérationnel, mais également à cause de nombreuses contraintes financières.

Le Prince Fogue

Partager
Mot clé :
Précédent

Au Maroc, les vols domestiques reprennen

Suivant

Trans Air Congo relance ses vols domesti

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.