Breaking News :

mardi 29 septembre 2020

Covid-19 : Royal Air Maroc pourrait réduire sa flotte de moitié et supprimer jusqu’à 3 000 postes

La réduction de la flotte et la suppression d’emplois semblent inévitables chez Royal Air Maroc (RAM). Médias24, qui cite des sources proches du dossier, a récemment révélé que la compagnie nationale marocaine pourrait se séparer d’un peu plus de la moitié de sa flotte et son personnel.

« Sachant que le retour à une activité normale n’aura pas lieu avant 2022 voire 2023, l'État ne pourra pas supporter la compagnie pour qu'elle garde tout son personnel et sa flotte pendant deux ou trois ans, car cela lui coûterait entre 20 et 30 milliards de dirhams (3,095 milliards de dollars), soit un minimum de 10 milliards de dirhams par an. C’est un calcul inconcevable et irrationnel, quand on sait qu’en 2019, RAM a réalisé 15 milliards de dirhams de chiffre d’affaires, et n’a pu dégager qu’un maigre résultat net », a confié une source au site d’information marocain.

« Si RAM garde 30 avions sur les 59, elle n'aura plus besoin d'un effectif de 5 000 personnes (emplois directs et filiales), et devra peut-être réduire son personnel de 2 500 voire de 3 000 personnes », ajoute l’informateur du site. A l’en croire, le trésor public ne peut pas de financer un plan de départs volontaires comme en 2011 (plus de 165 millions de dollars pour 2 200 personnes), car sollicité par d’autres acteurs économiques et sociaux.

Cloué au sol depuis le 13 mars dernier, le fleuron national ne devrait pas relancer ses opérations avant le 10 juillet prochain. Selon sa direction, RAM perd environ 5 millions de dollars par jour ; soit 490 millions en 98 jours. 

Le Prince Fogue

Partager
Précédent

Réduction des émissions de CO2 dans l

Suivant

Delta Air Lines revient à Cape Town , p

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.