Breaking News :

lundi 28 septembre 2020

Le Ghana milite pour un ciel unique Ouest-africain

Mieux coordonner et améliorer la sécurité globale de l'espace aérien en Afrique de l’Ouest. C’est l’objectif visé par le Ghana. Pour ce faire, le pays envisage la mise en œuvre de systèmes communs de communication, de partage de données et de surveillance dans la sous-région. C’est ce qu’a révélé le directeur général de la Ghana civil aviation authority (GCAA), mardi 16 juin dernier à Business24.

Selon Simon Allotey (photo), son pays discute actuellement avec les États sous régionaux, membres de l'ASECNA (Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar). Il s’agit de tous les pays francophones de la zone et la Guinée Bissau, à l'exception de la Guinée Conakry. Le Ghana est également en pourparlers avec la Nigerian civil aviation authority (Nama) et la FIR Roberts (composée du Libéria, de la Sierra Leone et de la Guinée). 

« Il s'agit davantage de coordination et de coopération telles que la mise en œuvre de systèmes conjoints », explique le DG de la GCAA. « Un système unique peut fournir un contrôle sur une large zone. Ainsi, au lieu que le Ghana acquiert  son propre système de satellites, et que le Nigeria, Abidjan et la FIR Roberts possèdent  également leur propre système, les États pourraient se mutualiser et mettre en œuvre un système qui serait partagé et utilisé par tous », ajoute-t-il.

Actuellement, les services de communication, navigation et de surveillance au bénéfice des aéronefs évoluant dans la sous-région sont gérées par certains pays, tandis que d'autres- de l’ASECNA- ont formé un bloc pour la fourniture continue des services.

Le Prince Fogue

 

Partager
Mot clé :
Précédent

Les compagnies africaines devraient perd

Suivant

Nigéria : la reprise des vols domestiqu

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.