Breaking News :

samedi 28 novembre 2020

L’Etat rejette la demande de renflouement de 65 millions de dollars introduite par Kenya Airways

L’Etat a rejeté la demande de Kenya Airways qui sollicitait un renflouement étatique urgent de 65 millions de dollars pour assurer la maintenance de sa flotte, la paie de son staff et ses factures des services publics. Ukur Yattani Kanacho, le secrétaire du Trésor National, a laissé entendre que la compagnie, en cours de nationalisation, avait plutôt besoin d’une solution à long terme. Un plan de restructuration soutenu par le Trésor et le ministère des Transports est prêt et  sera dévoilé dans les prochaines semaines, a-t-il dit.

« Nous ne prenons aucun engagement à ce stade », a-t-il déclaré à propos du renflouement demandé. « Kenya Airways doit rester à flot, mais il est également important de se pencher sur les défis structurels car ce qui se passe maintenant est plus que l'environnement des affaires ».  

Kenya Airways avait introduit une demande de soutien à hauteur de 7 milliards de shillings (65,5 millions de dollars) auprès du Trésor National. La compagnie est actuellement frappée de plein fouet par les restrictions aux frontières imposées par plusieurs pays. Elle a été contrainte de suspendre l'ensemble de ses opérations internationales depuis le 25 mars dernier.

Une reprise des vols passagers est prévue en juin, mais selon le président du transporteur, la demande pourrait ne pas se redresser avant un an.

Dans son récent bilan financier de 2019, Kenya Airways a publié une perte de 12,98 milliards de shillings (121,2 millions de dollars), contre 7,6 milliards de shillings l'année précédente. La compagnie aérienne engloutit actuellement près de 5 millions de dollars par mois pour la maintenance de sa flotte au sol et la gestion de son personnel.

Ange B. Nomenyo

 

Partager
Mot clé :
Précédent

Egyptair reporte au quatrième trimestre

Suivant

Le projet de loi de nationalisation de K

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.