Breaking News :

mercredi 23 septembre 2020

Air Namibia : Gel des congés cumulés, baisse des primes d’intérim, heures supplémentaires non payées

Air Namibia et les syndicats de la compagnie sont parvenus à un accord le 14 mai 2020. Les deux parties ont convenu de fixer un certain nombre de règles alors que les répercussions de la crise sanitaire du Covid-19 se font durement ressentir sur la trésorerie de l’entreprise, depuis la suspension de ses vols réguliers le 27 mars.

Selon les termes de l’accord signé par la Namibian Cabin Crew Union (NCCU), la Namibia Transport and Allied Workers Union (Natau) et la Namibia Airline Pilots Association (NAPA), il est stipulé qu’aucun employé d’Air Namibia ne bénéficiera de jours de congés cumulés entre mai et août 2020. 

Les employés doivent par ailleurs renoncer à trois jours de congés pour chaque mois, soit neuf jours au total qui ont été accumulés avant la pandémie de Covid-19. Aussi, les indemnités d'intérim seront réduites de 5 % pendant la période de mai à août. Les syndicats ont, en outre, convenu de renoncer au paiement des heures supplémentaires de juin à août.

« L'accord sera revu au fur et à mesure que nous traverserons la tempête, mais nous sommes déterminés à poursuivre notre stratégie opérationnelle de relance pour stimuler les ventes. Nous continuerons à travailler à la réduction des dépenses », a déclaré Elias Erastus, directeur général par intérim de la compagnie, qui a laissé entendre que la réduction des effectifs pourrait intervenir après la crise.

Afin d’alléger sa charge salariale, Air Namibia qui emploie environ 700 employés a dû se séparer de près de 35% de ses effectifs en avril dernier. Elle a annoncé la reprise de ses vols domestiques le 6 avril.  La structure publique constitue un fardeau budgétivore pour le trésor national depuis presque trois décennies. En janvier dernier, Air Namibia a bénéficié d’un nouveau renflouement étatique de 40 millions de dollars. Pour rétablir sa solvabilité, et mettre en œuvre un nouveau modèle commercial réalisable, le gouvernement n’exclut pas sa privatisation.

 

Partager
Mot clé :
Précédent

EgyptAir bénéficie d’un prêt d’e

Suivant

Kenya Airways envisage une hausse des pr

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.