Breaking News :

samedi 06 juin 2020

South African Airways : La justice donne raison aux employés et exige le gel de la procédure de licenciement

Timide victoire pour les quelques 5000 employés de South African Airways(SAA), compagnie en quasi-faillite. Vendredi 8 mai, un tribunal du travail a conclu que le processus de consultation sur les licenciements, entamé par les praticiens en charge du sauvetage, était inéquitable.

En effet, Les administrateurs, Les Matuson et Siviwe Dongwana, qui travaillent au  redressement de SAA,  avaient déclaré dimanche que les syndicats- la National Union of Metalworkers of South Africa (Numsa) et la South African Cabin Crew Association (Sacca)- devaient convenir des conditions de licenciement avant le 8 mai, faute de quoi un accord de licenciement  contraignant serait proposé à tout le personnel. 

Cette démarche est non conforme, a dit le juge Andre van Niekerk, qui a instruit la suspension de cette procédure. Il a fait savoir qu’une telle décision de pouvait être prise en l’absence de la diffusion publique de la feuille de route du plan de sauvetage, attendue le 29 mai.  L'ordonnance du juge  du travail stipule cependant que rien n’empêche un employé de SAA d'accepter, une offre de licenciement « volontaire ».

Le ministère sud-africain des Entreprises Publiques a déclaré la semaine dernière qu'il avait recruté une firme d'aviation internationale pour aider à la formation d'une nouvelle compagnie aérienne pour remplacer SAA, lourdement endettée et déficitaire depuis 2011. Pour son lancement, le gouvernement qui restera parti-prenante, envisage plusieurs options d’actionnariats « telles que des partenaires stratégiques en actions, des bailleurs de fonds et la vente d'actifs non essentiels » . Il souligne toutefois que la réussite de ce projet passera par des « sacrifices, des douleurs et des difficultés pour toutes les parties concernées, en particulier pour les employés [de South African Airways] » qui pourraient perdre leur travail.

La Numsa et la Sacca, pour leur part,  ont déclaré qu'ils travaillaient avec le  ministère des Entreprises publiques pour essayer d'élaborer une stratégie de redressement pour la compagnie  nationale. Ils  ont invité les praticiens à  « se joindre à eux dans ce processus. »

Cette stratégie, selon eux, visera également à sauver la compagnie régionale SA Express, qui a été placée en liquidation provisoire après avoir échoué dans un processus de sauvetage commercial.

Partager
Précédent

EgyptAir et Air Cairo signent un MoU pou

Suivant

Angola : Bestfly décroche un contrat

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.