Breaking News :

jeudi 03 décembre 2020

En quête de liquidités, Comair ne reprendra pas ses vols avant octobre 2020

Comair, qui opère sous la marque Kulula,   ne reprendra pas ses opérations d’ici tôt alors que sa trésorerie est durement affectée par la crise de Covid-19. La compagnie sud-africaine, actuellement en pourparlers avec plusieurs investisseurs, espère revenir dans le ciel au quatrième trimestre de cette année. 

En effet, la compagnie travaille actuellement au redressement de ses finances, lesquelles étaient déjà sous pression avant que la pandémie du Covid-19 n'incite les gouvernements à imposer des restrictions de voyage. Selon les chiffres publiés par la compagnie le 26 février, elle a perdu près de 35 millions de dollars entre le 1er juillet et le 31 décembre 2019. 

 « Bien que la société connaissait des vents contraires financiers avant l'épidémie de Covid-19, le verrouillage de cinq semaines a entraîné une détérioration rapide de la situation au point que la société se trouve dans une position financière très difficile » , a déclaré Comair dans un communiqué.

Dans le cadre de l’amélioration de sa viabilité financière, le transporteur a indiqué qu’il envisageait d'augmenter ses fonds propres via l'émission de dette qui pourra ensuite être convertie en actions, ou en émettant des actions privilégiées convertibles pour injecter de l'argent dans l'entreprise.  

Comair, dont la flotte active comprend seize Boeing 737, subit en outre les impacts financiers liés à l’échouement de son 737 Max8 en mars 2019 ; sa transition de SAA Technical à Lufthansa Technical (en raison des difficultés de la chaîne d’approvisionnement du premier) pour la maintenance de ses aéronefs, ce qui a eu pour effet l’augmentation des charges opérationnelles.  Par ailleurs, le transporteur privé, qui vole aussi aux couleurs de British Airways, est imputé d’un manque à gagner de 49,4 millions de dollars, une somme qui représente l’intégration de l’encours dû par South African Airways dans le cadre d’un litige commercial. 

Partager
Mot clé :
Précédent

Tunisair réduit les salaires de moitié

Suivant

Sans renflouement urgent, Fastjet ne pou

Laisser un commentaire

Les plus populaires

Souscrire à notre newsletter

Rejoignez notre newsletter et obtenez les dernières actualités dans votre boîte de réception.